Parler avec autrui, chercher l'accord. Les usages de la dialectique en Grèce ancienne

 

Luca Gili

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : cultures, religions et civilisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

Étudier l'usage de la dialectique en Grèce antique s'inscrit dans un contexte en plein renouveau, celui de la recherche de la composante "dialectique" dans la pensée ancienne. L'intérêt récent pour le corpus dialectique d'Aristote, auquel on a longtemps préféré les ouvrages de métaphysique, d'éthique, de logique en sens strict ou de politique, s'est traduit par un nombre important de contributions sur la dialectique aristotélicienne et sur la proximité de la pensée d'Aristote à celle de son maître Platon. Ne pensons, par exemple, qu'au troisième Symposium Aristotelicum, donné à Oxford en 1963. Cette nouvelle vague d'études historiques de la dialectique ancienne semble d'ailleurs être le pendant de l'intérêt des théoriciens de l'argumentation pour les structures discursives de démonstration dans le langage naturel. Les universitaires ont cependant négligé jusqu'à présent les applications de la dialectique ancienne. Le but de ce projet est de démarrer la recherche scientifique dans le domaine des usages de la dialectique chez Platon et Aristote et parmi les philosophes de l'antiquité tardive – une période longuement ignorée, mais qui gagne de nos jours de plus en plus d'attention auprès des universitaires. Notre recherche comportera trois axes principaux :

  1. Usages de la dialectique dans les œuvres scientifiques d'Aristote.

Plusieurs chercheurs ont souligné la dimension dialectique de la philosophie aristotélicienne, mais peu ont étudié dans le détail les conséquences de cette thèse. Avec Mme Laurence Godin-Trembaly, doctorante à l'UQAM sous ma direction, je chercherai à analyser la structure argumentative de passages dialectiques tirés d'œuvres scientifiques d'Aristote (physique, biologie, astronomie, étude des outils techniques, etc.). L'objectif consistera à démontrer qu'Aristote entend fonder la science sur la structure dialogique de la rationalité humaine : pour ce philosophe, l'objectivité scientifique reposerait sur le dialogue et l'accord entre personnes. Mme Godin-Tremblay écrira sa thèse sur l'utilisation de la dialectique faite par Aristote dans la Physique. J'écrirai, pour ma part, un article sur les usages de la dialectique dans l'analyse de la notion du « possible ». Enfin, nous organiserons ensemble un colloque international où plusieurs universitaires seront appelés à analyser la dimension dialectique d'arguments contenue dans les œuvres scientifiques d'Aristote. Les actes de ce colloque seront bien sûr publiés.

  1. Debunking Fake News.

Aujourd'hui plusieurs philosophes s'interrogent sur la définition de « fake news » et sur la réaction qu'on doit opposer aux « vérités alternatives ». Nous analyserons le mouvement sophiste comme exemple (selon Platon et Aristote) de la diffusion consciente de « vérités alternatives ». Dans un article je défendrai la thèse que la dialectique peut mettre en lumière les contradictions internes d'une « vérité alternative ». Cet article constituera le point de départ pour un livre sur le même sujet.

  1. Dialectique et médecine. « Où avez-vous mal ? » Questions/réponses et argumentations dans les conceptions anciennes de la médecine

Galien et Alexandre d'Aphrodise (III siècle après J.C.) conçoivent chacun différemment la médecine. Je soulignerai dans un article que leur différend s'explique par leur vision propre de l'application de la dialectique au contexte médical.