Nouvelle offre de jeu : examen des caractéristiques, habitudes de jeu, trajectoires et perceptions des joueurs de Kinzo

 

Serge Sévigny

Université Laval

 

Action concertée :Programme de recherche sur les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d'argent, phase 5 2014-2015 - Lancement : Juin 2013

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Ministère de la Santé et des Services sociaux

Le récent déploiement par Loto-Québec de nombreuses salles de Kinzo, un jeu de hasard et d'argent (JHA) inédit, pourrait attirer une nouvelle clientèle de joueurs et générer une augmentation des dépenses au jeu chez les joueurs déjà actifs. L'arrivée de ce jeu soulève ainsi des préoccupations tant cliniques, politiques que de santé publique. Le Kinzo, version revampée du bingo, présente des particularités pouvant s'avérer à risque pour le développement de problèmes de jeu, comme la rapidité des tours, la fréquence élevée des tirages à coût modique, la facilité d'accès à l'alcool et l'ambiance dynamique et moderne. À ce jour, 19 salles de Kinzo opèrent dans plusieurs villes du Québec et se localisent dans des établissements offrant d'autres JHA, tels que le bingo et les appareils de loterie vidéo (ALV). D'ici trois à cinq ans, Loto-Québec, par l'entremise de la Société des bingos du Québec, prévoit opérer 40 salles de Kinzo, augmentant de façon notable son accessibilité. Présenté comme une activité récréative et branchée, le Kinzo exploite les nouvelles technologies dans des salles au décor feutré et aux allures futuristes dans le but d'attirer les jeunes adultes. Bien que ce jeu existe depuis 2011, le profil des joueurs de Kinzo demeure méconnu. Qui sont les joueurs de Kinzo ? La clientèle participant déjà à d'autres JHA (bingo, ALV) dans les établissements de Kinzo se trouve-t-elle plus vulnérable à cette offre de jeu ? Y a-t-il un risque associé à la participation au Kinzo ? La présente étude vise à dresser le profil des joueurs de Kinzo, leur trajectoire de jeu, leurs habitudes de jeu et de consommation d'alcool en jouant, et les conséquences positives ou négatives qui en découlent. L'étude proposée se divise en trois volets. Le premier volet s'effectuera au moyen de 300 entrevues téléphoniques semi-structurées auprès de joueurs de Kinzo répartis en deux groupes: les joueurs de Kinzo qui ne participaient pas aux autres JHA de l'établissement avant l'ouverture du Kinzo, et les joueurs de Kinzo qui y participaient. Les deux autres volets de l'étude s'effectueront par observation systématique dans trois sites offrant du Kinzo et permettront de documenter, en temps réel, les déplacements et comportements des joueurs de Kinzo. Le deuxième volet apportera des informations objectives et complémentaires aux données auto-rapportées par les joueurs du premier volet. Le troisième volet servira à valider les données auto-rapportées au premier volet. Tel que prescrit par l'axe 1.1 de l'appel de propositions, cette étude représente un premier pas nécessaire pour mieux connaître les caractéristiques des joueurs participant à cette nouvelle offre de jeu, en détaillant leurs comportements, habitudes et problèmes de jeu de façon à documenter leur degré de vulnérabilité. Les résultats obtenus permettront d'émettre des recommandations quant à la stratégie de déploiement du Kinzo par Loto-Québec en plus de renseigner les décideurs sur la pertinence d'adapter les programmes de prévention du jeu à cette nouvelle clientèle.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Co-chercheurs

Michael Cantinotti, Université du Québec à Trois-Rivières
Isabelle Giroux, Université Laval

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de trois ans, le montant total octroyé est de 164 955 $ et le rapport final est attendu pour le 1er juillet 2017.