Miser sur l'articulation entre l'écriture et la lecture pour favoriser la compréhension de textes informatifs auprès d'élèves de 9 à 12 ans : une recherche-action

 

Catherine Turcotte

Université du Québec à Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur l'écriture et la lecture

Volet : Projet de recherche-action

Partenaire : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur

Dans plusieurs disciplines scolaires, les élèves du primaire doivent lire des textes informatifs qui exigent la formulation de diverses inférences, l'identification des idées principales et la connaissance de leur structure. Sachant que le lecteur-scripteur utilise des connaissances et stratégies semblables en lecture et en écriture (Van Dijk, 2002), il serait intéressant de mieux comprendre comment l'enseignement de l'écriture de textes informatifs ciblant des processus complexes peut contribuer à améliorer la compréhension écrite auprès des élèves de la 4e à la 6e année. Selon Graham et Hebert (2010) la mise en place de telles interventions innovantes nécessite un développement professionnel de qualité s'appuyant notamment sur des échanges entre praticiens. Cette recherche-action s'inscrit donc dans cette visée en voulant: A) Décrire de quelles façons l'enseignement de l'écriture de textes informatifs centré sur les processus de haut niveau peut contribuer au développement de la compréhension de ces types de textes. B) Documenter l'accompagnement professionnel nécessaire pour appuyer le développement de cet enseignement entre la 4e et la 6e année du primaire. Pour répondre à ces objectifs ainsi qu'à ceux de l'appel de proposition (1.1,2.1,6.1), des enseignants, des conseillers pédagogiques et des chercheurs travailleront de façon collaborative pendant 3 ans. Cette recherche utilise une méthodologie mixte, qui systématise des analyses de données quantitatives tout en documentant les contextes de façon qualitative. Les 12 enseignants partenaires de la 4e à la 6e année ainsi que leurs élèves vont expérimenter des séquences d'enseignement articulant des liens entre l'écriture et la lecture de textes informatifs à partir de réseaux de textes, d'activités d'écriture ciblées ainsi que d'activités de lecture dans différentes disciplines. Ils seront accompagnés de façon continue par l'équipe de chercheurs et de conseillers, favorisant du même coup les échanges, les réajustements, et une meilleure compréhension des conditions d'accompagnement à mettre en place. Toute l'équipe (enseignants, chercheurs, conseillers pédagogiques) se réunira 5 fois par année lors de rencontres d'échanges et de formations, mettant à profit les expertises de chacun. Afin d'examiner les liens entre le développement des connaissances et stratégies des élèves en écriture et en lecture pendant le projet, des données seront recueillies en début et en fin d'année scolaire à l'aide de 3 épreuves individuelles. Les analyses tiendront également compte du genre, de l'âge et du niveau de performance des élèves. Des données seront également recueillies auprès des enseignants à différents moments du projet à l'aide d'observations directes en classe, d'entretiens individuels et de groupes, afin de mieux comprendre la portée et les limites des activités expérimentées et de l'accompagnement offert pour favoriser une articulation écriture-lecture. En connaissant mieux comment des connaissances et des stratégies en écriture contribuent à appuyer la compréhension de textes informatifs complexes chez les lecteurs de la 4e à la 6e année, il sera possible de suggérer des approches pour articuler de façon consciente et réfléchie les connaissances partagées dans ces deux activités. Ces retombées intéresseront les praticiens, les chercheurs et les décideurs.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

- France Dubé, Université du Québec à Montréal
- Marie-Hélène Giguère, Université du Québec à Montréal
- France Le Petitcorps, Commission scolaire Marie-Victorin
- Chantal Ouellet, Université du Québec à Montréal
- Nathalie Prévost, Université du Québec à Montréal

Membres collaborateurs

- Michael Hebert, University of Nebraska at Lincoln
- Denis St-Cyr, Commission scolaire Marie-Victorin

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans. Le montant total octroyé est de 173 807 $. Le rapport final est attendu pour le 1er juillet 2019.