Lumière Dynamique: Comportement et Dynamique Temporelle dans le Design Lumière Contemporain

 

Christopher Salter

Université Concordia

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2018-2019

Lumière Dynamique est un projet de recherche-création explorant les façons de penser la lumière et l'éclairage comme nous pensons la musique: une composition complexe et dynamique de patterns, rythmes, phrases, et gestes se déployant dans le temps. Nous composerons de tels patterns de façon tant scriptée qu'algorithmique pour générer des expériences émotionnellement fortes de "vitalité" - la manifestation d'être en vie - entre le spectateur humain et le médium lumière. Notre recherche est guidée par le fait que si les nouvelles avancées technologiques matérielles (LEDs, capteurs) et logicielles (apprentissage machine, intelligence artificielle) introduisent de nouvelles possibilités de travailler la lumière dans le temps, les méthodes, technologies, et pratiques de cette discipline sont historiquement et conceptuellement axées sur sa dimension spatiale plutôt que temporelle - écartant les nouvelles opportunités esthétiques/culturelles maintenant ouvertes.

LD est guidé par trois questions de recherches:

  1. Quels nouveaux concepts, outils, et technologies est-il possible d'introduire dans la pratique du design lumière pour en étendre les possibilités esthétiques, conceptuelles, et techniques dans un contexte temporel?
  2. Comment pouvons-nous faire appel à l'informatique (en particulier le machine learning et la synthèse sonore) et aux sciences cognitives et psychologiques pour développer de nouvelles formes et stratégies de composition temporelle de la lumière et étendre la pratique et la pédagogie du design lumière?
  3. Comment employer des méthodes ethnographiques comme les entretiens collectifs et le "sensory driven participant observation", qui s'appuient sur l'anthropologie des sens, pour observer et documenter empiriquement les expériences perceptuelles/culturelles de ces dynamiques chez différents spectateurs/publics?

LD regroupe trois axes principaux:

  1. le développement d'un vocabulaire pratique de la dynamique inspiré des sciences psychologiques (les contours temporels et "affects de vitalité" du psychiatre Daniel Stern) et cognitives (les codes temporels de Peter Cariani), et de l'informatique (apprentissage machine et synthèse sonore) pour scripter et composer des actions/comportements convaincants avec des ensembles d'instruments d'éclairage;
  2. le déploiement logiciel de ce vocabulaire pour créer des outils adaptés à la création d'œuvres artistiques employant la lumière et agissant sur la perception du temps vécu par le spectateur, provoquant ainsi des changements d'atmosphères et de sensations spectaculaires;
  3. l'utilisation de méthodes qualitatives dérivées du "participant sensation" et de l'anthropologie des sens pour évaluer empiriquement l'expérience des spectateurs durant des sessions d'expérimentation en laboratoire et durant les travaux de recherche-création.

Les résultats projetés comprennent:

  1. le développement de projets de recherche-création dans des contextes d'exposition professionnels de haut niveau, incluant le Barbican Center à Londres;
  2. des workshops sur la lumière, la dynamique, les médias, et le comportement élaborés et animés par les chercheurs doctorants de Concordia, McGill, l'UQAM, l'U Maine, et l'ENSAD;
  3. des publications conjointes dans des contextes techniques, sciences humaines, et arts (NIME, ICMC, UISST), dont un numéro spécialement édité de TD&T (Theater Design and Technology) sur les savoirs générés par cette recherche;
  4. le développement de bibliothèques logicielles utilisables dans des contextes d'art performatif, de spectacle vivant, de média interactif, et de jeu par des artistes, concepteurs, et architectes, extérieurs à ce projet.