Les oracles sibyllins et leur réception à l'époque moderne (env. 1500-1800)

 

Jean-Michel Roessli

Université Concordia

 

Domaine : culture, religions et civilisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2011-2012

Cette recherche a pour but d'étudier la réception des Oracles sibyllins au cours de la première modernité, soit entre le début du XVIe siècle – époque de la redécouverte des Oracles sibyllins en Occident – et l'âge des Lumières. Elle vise à montrer le rôle et l'importance de cette collection de textes poétiques de l'antiquité judéo-chrétienne dans les débats qui ont opposé catholiques et réformés autour de la Révélation biblique.

Mon objectif est de rendre compte de la diversité des problèmes posés par ces textes aux théologiens et érudits de l'époque moderne et d'étudier les nombreuses controverses qu'ils ont suscitées, tant sur l'authenticité des oracles que leur statut théologique vis-à-vis du canon biblique, la comparaison avec les prophéties de l'Ancien Testament, etc. Pour ce faire, nous nous efforcerons de collecter, puis d'analyser, de façon aussi exhaustive que possible, les témoignages relatifs aux Oracles sibyllins dans les littératures savante et religieuse de cette époque. Il s'agira le plus souvent de les exhumer d'ouvrages d'exégèse ou de théologie générale, dans lesquels ils font l'objet d'excursus parfois inattendus, mais il faudra aussi s'atteler à la lecture des nombreux et volumineux traités qui leur ont été consacrés à cette époque, en latin, en français, en allemand et en anglais, voire même en italien, en espagnol et en portugais.

Ce projet représente à la fois l'aboutissement et la suite naturelle d'une recherche poursuivie maintenant depuis plusieurs années et qui prendra la forme finale d'un volume complémentaire à ma thèse, laquelle paraîtra dans la Series Apocryphorum du Corpus Christianorum chez Brepols en Belgique.