Les nouveaux modèles d'action en développement territorial dans le contexte de la transition sociétale et écologique: vers la coconstruction des capacités collectives permettant d'accroitre de façon durable le bien-être des communautés

 

Juan-Luis Klein

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : milieux de vie, aménagement et appropriation de l'espace humain

Programme soutien aux équipes de recherche

Concours 2018-2019

La programmation de recherche proposée vise à étudier comment la mobilisation des connaissances peut contribuer à la construction de capacités collectives susceptibles d'infléchir les facteurs qui provoquent la dévitalisation des territoires et, ainsi, permettre aux acteurs de générer des processus durables de développement. Cette nouvelle programmation découle d'un travail réalisé par notre équipe depuis 2014, travail qui a donné à voir les signes d'une reconfiguration des cadres institutionnels dans lesquels s'inscrit le développement territorial. Les acteurs sont appelés à développer les capacités appropriées pour assurer le contrôle du processus du développement de leurs communautés dans un contexte où changent les ressources à leur portée. Ces capacités doivent permettre aux acteurs de comprendre et de maîtriser les dynamiques qui les concernent à toutes les échelles et non pas seulement à l'échelle locale. 

De nouveaux modèles d'action sont ainsi nécessaires afin de procurer aux acteurs, d'une part, les capacités de transformer leur environnement institutionnel immédiat et, d'autre part, de changer d'échelle en termes de niveaux de pouvoir et de champs d'action. Notre cadre d'analyse s'inscrit dans un nouveau paradigme émergeant, à savoir le paradigme de la transition, laquelle doit combiner les sphères sociétale et écologique. Notre hypothèse est que les initiatives qui prennent naissance dans les milieux de vie peuvent combiner ces deux sphères et ainsi devenir des alternatives sociétales. Cette hypothèse prend appui sur deux approches conceptuelles, celle des communs et celle du buen vivir, que notre programme de recherche imbriquera davantage.

Le programme de recherche vise à analyser dans quelle mesure les nouveaux modèles d'action en développement territorial favorisent la construction des capacités réflexives susceptibles d'accroître de façon durable le bien-être des communautés et de transformer les facteurs qui y font obstacle. Cette thématique se découpe en quatre axes :1) Étude du lien entre le croisement des savoirs et le développement d'innovations sociales dans les territoires; 2) Analyse du rôle des nouveaux acteurs et des reconfigurations d'acteurs dans le développement des territoires; 3) Analyse du potentiel des nouveaux domaines et modalités des expériences de développement territorial de générer des processus durables d'innovation socioterritoriale; 4) Synthèse théorique sur la portée des nouvelles approches de développement territorial eu égard à l'enjeu de la transition sociale et écologique.