Les héros des services de soins ou les zéros du milieu de travail? Les négociations interactionnelles du rôle des aides-soignantes à domicile payées qui participent aux équipes de soins de santé

 

Kirstie Mcallum

Université de Montréal

 

Domaine : médias et communication

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Avec le vieillissement annoncé de la population québécoise, l'accès aux soins pour les personnes âgées est devenu un enjeu important. Payer pour des services de soins à domicile semble répondre aux besoins, en contribuant à la qualité de vie chez les aînés et au rapport coût-efficacité. Cependant, les évaluations sociales négatives et le faible statut attribué au travail des aides-soignantes rendent difficile le développement durable du secteur de soins à domicile. Plus spécifiquement, la dévalorisation de leur contribution par d'autres membres de l'équipe augmente la rotation, alors même que l'intégration des aides-soignantes au sein de l'équipe de soins de santé est une source importante de satisfaction au travail.

Afin de préciser comment la personne soignée, sa famille et d'autres professionnels de la santé valorisent le rôle des aides-soignantes, le projet examine comment l'ensemble des acteurs négocie leurs rôles respectifs dans leurs interactions quotidiennes. Étant donné que chaque membre de l'équipe peut accepter, modifier ou nier le rôle qui lui est attribué, cette recherche repère dans des conversations observées et des entrevues individuelles les règles et les normes qui guident la répartition des tâches matérielles et socio-émotionnelles dans six milieux de soins différents. La recherche documente les stratégies que les aides-soignantes utilisent pour gérer les conflits de rôle ainsi que la divergence entre les accords conversationnels et la performance des tâches.