Les effets de la participation à un programme d'anglais intensif sur les compétences en littératie : la situation des élèves en difficultés d'apprentissage et des élèves allophones à la transition du primaire au secondaire.

 

Véronique Parent

Université de Sherbrooke

 

Action concertée : Programme de recherche en littératie

 

Volet: Projet de recherche

Partenaires : Le  ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Au Québec, le programme d'enseignement intensif de l'anglais langue seconde (PEIALS) a connu un essor important. L'implantation de ce type de programme soulève toutefois plusieurs interrogations, principalement en regard des impacts de ce type de programme. Ces questionnements ciblent directement le domaine de littératie ici considérée dans une dimension restreinte comme : « la capacité d'une personne à s'approprier le monde de l'écrit dans sa double dimension – lecture et écriture ». Jusqu'à maintenant, différentes études montrent les impacts positifs de la mise en œuvre de l'enseignement intensif d'une langue seconde (L2), comme l'anglais. Ces études, majoritairement évaluatives, s'appuient toutefois sur des données d'ordre quantitatif (résultats à des épreuves officielles le plus souvent) et examinent les impacts sur plusieurs dimensions, a posteriori. Les études s'inscrivant dans une perspective descriptive et compréhensive, fondées sur des données d'ordre qualitatif, centrées sur l'une ou l'autre compétence ciblée (dans notre cas la lecture et l'écriture) et portant sur les effets à long terme du programme, en particulier pour les élèves à besoins particuliers et allophones, demeurent plus rares. Cette recherche s'inscrit en continuité avec une première étude initiée par notre équipe en 2014 portant sur le développement, au cours de la 6e année primaire, des compétences d'écriture en L2 et en L1 des élèves inscrits dans des PEIALS. L'objectif général de l'étude ici proposée est de mieux comprendre de quelle manière et dans quelles conditions se développent réciproquement les compétences de lecture et d'écriture en français et en anglais des élèves à besoins particuliers et des élèves allophones inscrits dans des PEIALS dans le contexte de la transition primaire-secondaire. Plus spécifiquement, les pratiques (des élèves et des enseignants), les représentations, les performances – liés à la lecture et l'écriture - en français et en anglais puis leur évolution sont ciblées.  Cette étude, à visée descriptive, adopte une méthodologie mixte (qualitative et quantitative) et a une dimension longitudinale. Elle cible deux compétences associées à la littératie (lecture et écriture), le contexte particulier du Québec puis les élèves à besoins particuliers – ici plus particulièrement définis comme les élèves en difficultés d'apprentissage – et les élèves allophones. Notre échantillon sera constitué d'environ 200 élèves issus de huit classes de sixième primaire (4 suivant un programme d'anglais intensif et 4 suivant un programme d'anglais régulier) évalués à trois moments distincts au cours de la 6e année. Un sous-échantillon (n = 100) sera évalué à deux reprises en 1re secondaire, de sorte à tenir compte de l'éparpillement des élèves dans différentes écoles secondaires. Nous aurons recours à trois méthodes de recueil de données : la passation de tests standardisés (WIAT-II et TOWRE) pour mesurer les compétences de lecture et d'écriture, les entrevues (tant auprès des élèves que des enseignants) et l'observation en classe. Une attention sera également portée aux variables sexe et caractéristiques socioéconomiques susceptibles d'influencer les apprentissages. Les données collectées fourniront des informations inédites et utiles pour les chercheurs en didactique de L1 et de L2, aux enseignants de langues, aux formateurs universitaires et aux instances décisionnelles.

 

 

COCHERCHEURS

NOM

PRÉNOM

ÉTABLISSEMENT

DÉPARTEMENT

STATUT EN RECHERCHE

Dezutter

Olivier

Université de Sherbrooke

Pédagogie

Chercheur universitaire

Haigh

Corinne

Université Bishop's

School of Education

Chercheur universitaire

Lau

Man Chu

Université Bishop's

School of Education

Chercheur universitaire

Parent

Véronique

Université de Sherbrooke

Psychologie

Chercheur principal

Thomas

Lynn

Université de Sherbrooke

Pédagogie

Chercheur universitaire


Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 190 370$ et le rapport de recherche est attendu pour le 31 octobre 2022.