Les conditions et stratégies gagnantes du maintien en emploi des préposées aux bénéficiaires expérimentées dans les ressources d'hébergement domiciliaires et institutionnelles privées et publiques

 

François Aubry

CSSS - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke

 

Action concertée : Vieillissement de la population au Québec et ses enjeux socioéconomiques - Lancement : Juin 2013

Volet: Projet de recherche

Partenaires : Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire; Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale; Ministère de la Famille; Ministère de la Santé et des Services sociaux; Ministère des Transports du Québec; Curateur public du Québec; Office des personnes handicapées du Québec; Société d'habitation du Québec; Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS); Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT); avec la collaboration de l'Institut de la statistique du Québec

Les préposées aux bénéficiaires, préposées de résidence, préposées à domicile, etc., nommées ici PaB, majoritairement des femmes, sont responsables des actes d'assistance envers les personnes âgées afin de répondre à leurs besoins quotidiens. Maintenir en emploi les PaB expérimentées auprès des personnes âgées dans les diverses ressources d'hébergement domiciliaires et institutionnelles est un enjeu socio-économique crucial dans le contexte actuel du vieillissement de la population au Québec. Le projet que nous soumettons répond explicitement à l'axe prioritaire de recherche 1.3 de l'appel de proposition du FRQSC, qui porte sur le « maintien en emploi des travailleurs expérimentés et des travailleurs aidants auprès des personnes âgées ». Notre  objectif principal est de développer des connaissances scientifiques sur le maintien en emploi des PaB expérimentées dans les ressources d'hébergement domiciliaires et institutionnelles que sont les entreprise d'économie sociale en aide à domicile (EÉSAD), les résidences privées pour personnes âgées pour personnes âgées, les ressources intermédiaires (RI) et les centres d'hébergement de type CHSLD privés et publiques. Faisant l'objet de peu d'études, ce sujet de recherche est pourtant majeur, considérant le contexte socio-économique actuel du vieillissement de la population et du personnel PaB, de la rareté de la main d'oeuvre projetée de PaB et du haut degré de compétence acquis par ce personnel pour répondre aux besoins des personnes âgées. Quels sont les facteurs qui peuvent conditionner le maintien en emploi de ce personnel ? Nous faisons l'hypothèse que l'amélioration des conditions de travail, la valorisation de leurs compétences, et le maintien de rapports au travail positifs peuvent faciliter le maintien en emploi. Ces facteurs seront développés pour chacun de nos trois objectifs de recherche, dans le cadre même du processus méthodologique. Le premier objectif est l'identification des problématiques vécues par les PaB expérimentées dans le cadre de leur pratique pouvant entraver leur maintien en emploi. Nous réaliserons 80 entrevues semi-dirigées avec des PaB de chacune des ressources d'hébergement. Le second objectif est la recension des stratégies de maintien en emploi des PaB expérimentées par les gestionnaires des différentes ressources d'hébergement. Nous réaliserons une courte étude qualitative pour questionner 20 gestionnaires de ces ressources sur leurs stratégies de maintien en emploi; cette étude nous permettra de développer consécutivement une étude quantitative par questionnaires de plus grande ampleur, auprès de 200 gestionnaires. Enfin, le troisième objectif est la constitution d'outils, soit quatre guides de pratique destinés aux gestionnaires des quatre type de ressources (EÉSAD, résidence privées, RI et CHSLD). Ces guides pourront leur permettre de favoriser le maintien en emploi des PaB. Cette étape sera réalisée par un comité de suivi composé des partenaires du projet: la Fédération des coopératives de services à domicile et de santé du Québec (FCSDSQ), l'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec (ARIHQ), le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), les CSSS Pointe de l'île, IUGS et Des sources, le groupe Champlain, la Fédération des préposés aux bénéficiaires du Québec (FPBQ), ainsi qu'Accès service santé (agence de placement de main-d'oeuvre).

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Co-chercheurs

Amélie Bernier, TÉLUQ - Université du Québec
Yves Couturier, Université de Sherbrooke
Lise Desmarais, Université de Sherbrooke
Élise Ledoux, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST)
Saliha Ziam, TÉLUQ - Université du Québec

Membres collaborateurs

Jean-Luc Bédard, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Frédéric Lesemann, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Sébastien Savard, Université d'Ottawa

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de trois ans, le montant total octroyé est de 149 094 $ et le rapport final est attendu pour le 1er juillet 2017.