Le statut de l'auteur littéraire à l'ère du numérique

 

Marcello Vitali Rosati

Université de Montréal

 

Domaine : arts et littérature

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

L'objectif principal du projet est d'analyser le changement du concept d'auteur à l'ère du web, en particulier dans le domaine de la littérature numérique.

Les nouvelles formes d'éditorialisation - à savoir les processus de mise en forme et mise à disposition des contenus en ligne - offrent un nouveau modèle de production et de circulation des contenus - et en particulier des textes littéraires : c'est l'ensemble des dispositifs d'éditorialisation qui garantit l'accès et finalement le sens de chaque document. Il y a encore vingt ans, la fonction auctoriale était indispensable pour donner du sens à un contenu, pour rendre possible au lecteur de le contextualiser et d'en évaluer la fiabilité, la qualité et la pertinence. Dans le modèle de l'édition papier, l'auteur est celui qui assume la responsabilité des contenus ; il est l'autorité à laquelle le lecteur peut faire confiance, ainsi que le sujet, l'individu, qui assume le point de vue particulier défendu dans le texte.

Dans le cadre des contenus diffusés sur le web, cette structure est radicalement mise en question. L'accès au document et son contexte dépendent de l'ensemble des dispositifs d'éditorialisation, en d'autres termes de tout ce qui entoure le contenu : la plate-forme avec son ergonomie et son graphisme, les liens, les métadonnées qui permettent le référencement et l'indexation. Pour démontrer cette hypothèse, et comprendre le nouveau statut de la fonction auctoriale, il est nécessaire de développer une analyse approfondie des dispositifs d'éditorialisation et d'en comprendre le fonctionnement. C'est l'objectif de la recherche proposée.