Le sentiment d'efficacité personnelle des stagiaires en formation à l'enseignement en éducation physique et à la santé : influence de l'accompagnement des personnes enseignantes associées

 

Vandercleyen, François

Université de Sherbrooke

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Dans les programmes de formation initiale à l'enseignement du Québec, les stagiaires doivent développer des compétences professionnelles (MELS, 2001) et démontrer à la fin de leur parcours un certain degré de maitrise pour chacune d'elles. Se sentent-ils pour autant efficaces avant d'entrer dans la profession? Plusieurs recherches insistent sur l'importance de mieux appréhender comment les accompagnateurs de stage contribuent au sentiment d'efficacité personnelle (SEP) des futurs enseignants. À partir du cadre théorique de Bandura (1986), le présent projet vise à comprendre l'influence des pratiques d'accompagnement des personnes enseignantes associées (PEA) - et plus particulièrement des rétroactions verbales - sur les sources du sentiment d'efficacité personnelle des stagiaires en éducation physique.

Pour atteindre cet objectif, un devis méthodologique selon une approche mixte ("concurrent triangulation design") est planifié. Le premier volet, quantitatif, consiste à élaborer et à valider un questionnaire mesurant les sources du SEP adapté au contexte des stages. Ce questionnaire sera ensuite soumis aux stagiaires (n = 500) inscrits au baccalauréat en éducation physique et à la santé dans quatre universités différentes du Québec. Le deuxième volet, qualitatif, consiste à investiguer plus en profondeur l'influence des rétroactions verbales post-séances. Réalisés à partir d'enregistrement audio-visuels, des entretiens d'autoconfrontations seront menés avec les stagiaires et les enseignants-associés (8 dyades), invités à expliciter leur activité respective.