Le sang français des dames créoles : genre et américanisation en Louisiane au XIXe siècle

 

Bachand, Marise

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : cultures, religions et civilisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2012-2013

Dès les débuts de la colonisation de la Louisiane par les États-Unis, les femmes « avec du sang français » sont impliquées dans la résistance au processus d'américanisation.

Combinant histoire sociale et histoire culturelle du politique, ce projet a pour objectif principal de documenter l'expérience de l'américanisation du point de vue des femmes blanches créoles. Ce processus de mutations identitaires implique des périodes d'éloignement et de rapprochement avec, d'un côté, les États-Unis et, de l'autre, la France. La recherche veut recenser les stratégies identitaires de ces femmes et cerner leur implication collective dans des organisations qui contribuent à ralentir ou à accélérer l'américanisation. Si certaines Créoles s'américanisent volontiers, favorisant la sociabilité et les mariages interethniques, d'autres s'arrogent le rôle féminin consacré de porteuses de tradition, refusant de parler l'anglais, faisant la promotion du français ou intensifiant leur dévotion religieuse. Un petit nombre d'entre elles quittent leur terre natale pour s'installer en France, qu'elles entrevoient comme leur véritable patrie.

Au niveau méthodologique, la réalisation de ce projet repose sur l'exploitation croisée d'un corpus documentaire original constitué d'archives personnelles et organisationnelles, ainsi que de discours normatifs genrés. Ce corpus sera soumis à une analyse qualitative inductive à partir de la méthode historique classique. Inscrit dans la longue durée, ce projet mènera à la préparation d'une monographie présentant le spectre complet des expériences des femmes créoles au XIXe siècle.