Le récit de voyage à l'ère numérique: tentative d'épuisement de l'autoroute Nord-Sud (Gaspé et Miami)

 

Catherine Mavrikakis

Université de Montréal

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2018-2019

Depuis peu, l'apparition dans notre quotidien d'outils cartographiques immersifs, combinés à l'imagerie photographique ou satellite, nous assure (en apparence du moins) une maîtrise du monde plus importante que jamais ; la généralisation du procédé de géolocalisation laisse penser qu'il est devenu impossible de se perdre – avec, en contrepartie, les dérives que le procédé entraîne en termes de surveillance et de contrôle des individus. À cet égard, l'influence que les outils numériques exercent à la fois sur l'espace et sur notre façon de l'habiter est devenue un enjeu majeur de la réflexion sur le numérique. Avons-nous d'ailleurs encore besoin de voyager maintenant que tout semble accessible depuis notre écran ? Il n'existe en effet presque plus d'espace qui ne soit pas déjà pensé et rendu accessible par le web. Google Maps propose même des treks à la manière d'une agence de voyages, en associant des thématiques aux paysages numérisés : Churchill, au Canada, est consacré aux ours polaires… Comme on peut le constater, cette "cartographie" est loin d'être neutre et véhicule une série de mythes associés aux lieux représentés. De fait, comme certains ne manquent de le signaler (Morozov, 2013), nous courons tous le risque de subir l'agencement de l'espace proposé par ces nouveaux dispositifs et les grandes multinationales du web qui les ont façonnés.

Dans ces conditions, est-il encore possible de demeurer les principaux protagonistes de la production de l'espace dans lequel nous vivons ? La littérature et ses récits de voyage, eux-mêmes influencés par les nouveaux médias, peuvent-ils encore constituer un outil de production de l'imaginaire spatial qui nous permette de nous réapproprier les lieux et les territoires en apparence dépossédés de toute valeur littéraire par les géants de l'information ? Comment écrire aujourd'hui le voyage? Ce projet de recherche-création a pour objectif d'étudier et d'expérimenter les mutations du récit de voyage à l'ère numérique, de manière à mieux comprendre l'influence des nouveaux médias sur le concept d'espace. Plus précisément, il s'agit pour nous d'élaborer une nouvelle pensée pratique de la problématique spatiale.

À cet effet, l'approche en recherche-création s'est imposée, car c'est bien à l'articulation du théorique et du pratique que peut émerger une nouvelle pensée de l'espace : aujourd'hui plus que jamais, il est en effet nécessaire d'être acteur de la construction de l'espace, alors même que la médiation numérique a peu à peu imposé ses propres paramètres à la cartographie (aussi bien physique que mentale) du monde.