Le médium c'est l'espace. Écriture de l'espace dans la musique acousmatique, un art médiatique

 

Robert Normandeau

Université de Montréal

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2013-2014

 1.   Recherche

      1.1 Mise au point de nouvelles versions d'outils logiciels – Octogris et ZirkOSC – destinés à la spatialisation dans un environnement sonore immersif et développés par le Groupe de Recherche en Immersion Spatiale (GRIS). Redéploiement du « Zirkonium », le système de distribution audio du ZKM en Allemagne, et développement d'une application de gestion de contrôle à cet effet.

     1.2 Mise au point d'un outil de stimulation des systèmes de diffusion multi-haut-parleur, pour dispositif d'écoute réduit selon le modèle Head Related Transfer Function (HRTF).

     1.3 Étude de la perception et expérimentation de la spatialisation sonore dans les environnements immersifs. Nous proposons une série d'expérimentations afin de mieux comprendre les enjeux perceptifs de la spatialisation sonore dans un espace de performance. La perception sonore est de type hémisphérique.


2.    Création

Composition d'un cycle d'œuvres acousmatiques immersives pour dôme de haut-parleurs intitulé provisoirement « Images d'espace ». Ce cycle d'œuvres spécialement composées pour un dôme de haut-parleurs explorera de façon approfondie les deux aspects reliés à la gestion de l'espace, à savoir la localisation et la spatialisation. La localisation nous permet de placer des sons à des endroits très précis, ou de les déplacer d'un point à l'autre. Alors que la spatialisation consiste à placer l'auditeur dans un contexte donné, celui-ci pouvant être de nature acoustique, comme un lieu réel reproduit en salle de concert à partir d'un enregistrement multiphonique ou recréé de toutes pièces. De plus, nous allons explorer davantage une technique d'écriture électroacoustique que nous avons développée au cours des dernières années, la spatialisation timbrale, qui consiste à diviser le spectre d'un son donné – celui d'un instrument comme la vielle à roue ou la cornemuse, par exemple – et à le distribuer dans l'espace sur autant de haut-parleurs différents que la composition comporte de bandes de registre spécifiques. Les études préparatoires sur la perception nous permettront d'en connaitre davantage sur les seuils de discrimination de l'espace et de composer en toute connaissance de cause.