La régulation identitaire multiple chez les cadres supérieurs

 

Mariline Comeau-Vallée

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : gestion des organisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

L'influence, soit l'action exercée par les autres à notre égard, joue un rôle important dans le processus de construction et de reconstruction de l'identité, à savoir « qui suis-je » et « comment devrais-je agir? ».  En étude des organisations, on désigne « régulation identitaire » l'ensemble des efforts plus ou moins intentionnels d'influencer l'identité des autres. Jusqu'à maintenant, la littérature illustre la régulation identitaire principalement par le biais des efforts managériaux dont l'influence est convergente, c'est-à-dire les pratiques exercées par les cadres pour influencer l'identité des subordonnés. Or, en réalité, la situation s'avère beaucoup plus complexe; il peut y avoir plusieurs sources de régulation identitaire concomitantes, et celles-ci peuvent exercer des pressions divergentes. Qui plus est, les cadres peuvent certainement aussi être soumis à des influences. La présente recherche a pour visée d'élargir la notion de régulation identitaire, en considérant la multiplicité des sources d'influences identitaires vécues chez les cadres supérieurs. Pour ce faire, une étude de cas qualitative auprès de cadres supérieurs d'organisations de santé sera réalisée. Il s'agit d'un contexte d'étude idéal compte tenu de la situation actuelle du secteur de la santé.

En effet, les cadres supérieurs sont soumis à multiples prescriptions de la part des instances gouvernementales, des conseils d'administration, des professionnels de la santé, etc. L'ensemble de ces acteurs peuvent entretenir des conceptions différentes de ce devrait être et faire un cadre supérieur d'organisation de santé, et tenter d'influencer ces derniers en conséquence par des pratiques plus ou moins formelles. Ces multiples influences sont susceptibles d'engendrer des questionnements chez les cadres supérieurs à l'égard de leur définition de soi au travail, leur rôle, leur carrière et leurs pratiques de gestion. Comment les cadres supérieurs composent-ils avec cette variété de sources d'influence identitaire? Quarante cadres supérieurs du réseau de la santé du Québec seront invités à participer à des entretiens semi-structurés, à deux reprises dans un intervalle de temps d'environ six à douze mois. Cette recherche permettra d'élucider la notion de régulation identitaire multiple vécue chez les cadres supérieurs en offrant des propositions à l'égard de sa manifestation, des possibles stratégies d'adaptation, et l'impact de ces stratégies d'adaptation sur les pratiques de gestion.