La production d'un nouveau type d'œuvre d'art méta-économique et une série d'expositions 3D méta-économiques basés sur la vente aux enchères d'importantes œuvres d'art en Europe et en Amérique du Nord

 

David Tomas

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2016-2017

Ce projet consiste en la production d'une nouvelle série d'œuvres et d'un ensemble d'expositions parallèles virtuelles y étant relié, fondée à partir de recherches approfondies sur le phénomène et le fonctionnement des encans d'art contemporain et de leurs catalogues. Ce projet de recherche-création explore deux hypothèses qui n'ont pas été abordées par les artistes auparavant : la première hypothèse est que le processus de l'encan d'art contemporain et son économie fonctionnent en tant qu'infrastructure pour le monde de l'art contemporain. Puisque cette infrastructure existe et qu'elle n'a pas encore été analysée de façon systématique  ou exploitée de façon critique par les artistes, elle pourrait servir d'amorce et de fondement pour produire une nouvelle catégorie d'œuvres méta-économiques (dans ce cas, des œuvres d'arts créés à partir de la vente des autres œuvres d'art) et des formes parallèles d'exposition.

La deuxième hypothèse concerne la relation entre cette nouvelle catégorie d'œuvres d'art et le mouvement artistique se situant après les années 70 connue sous le nom de « critique institutionnelle ». Dans la mesure où cette nouvelle catégorie d'œuvres d'art ne peut exister seulement comme conséquence du processus des encans d'art contemporain, les œuvres produites dans cette perspective peuvent être considérées comme immunisées contre les paradoxes et les contradictions qui talonnent les œuvres plus classiques issues de la Critique institutionnelle. En d'autres termes, au lieu de travailler simultanément à l'intérieur et en opposition à un cadre institutionnel donné, et ce dans le but de produire un nouveau type d'œuvres critiques, ce nouveau corpus d'œuvres exploite de façon positive le processus des encans en reconnaissant leur statut de producteur de marchandise.

L'objectif pratique de ce projet de recherche-création sera de produire un corpus d'œuvres en plus de 4 expositions virtuelles conçues à partir d'une sélection de 4 expositions canoniques issues des 55 dernières années ainsi que de recherches (création d'une base de données d'expositions majeures post-1960, identification des ventes d'œuvres étalées dans ces expositions, entrevues de personnes, incluant des artistes, reliées aux enchères et aux expositions, documentation visuelle in situ des œuvres mises aux enchères, mini-conférences, séminaire de 2e cycle, livre CD/DVD) qui valideront les hypothèses initiales et donc l'« originalité » de cette façon de produire des œuvres d'art.

Ce projet explorera la possibilité de produire une nouvelle catégorie d'œuvres d'art visuel, des œuvres méta-économiques, et explorera aussi un nouveau mode virtuel d'exposition méta-économique relié à ces œuvres d'art. La relation entre l'œuvre d'art méta-économique et son nouveau contexte d'exposition sera basée sur les enchères d'œuvres d'art canoniques qui ont été exposées dans les plus importantes expositions historiques qui ont eu lieu en Europe et dans l'Amérique du Nord depuis 1960. L'objectif théorique de ce projet de recherche-création est de produire une nouvelle compréhension de la façon dont une œuvre peut refléter ses nouvelles conditions économiques d'existence dans un monde qui est de plus en plus dominé par le marché de l'art et spécifiquement la nouvelle économie de marché créée et soutenue par les grandes maisons d'enchères transnationales.