La politique de l'opposition en période de crise

 

Sven-Oliver Proksch

Université McGill

 

Domaine : gouvernance

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

La démocratie représentative nécessite à la fois un gouvernement représentatif et une opposition efficace. Bien qu'il existe un vaste corpus d'études sur le comportement des gouvernements, il y a peu d'études qui cherchent à comprendre le comportement législatif des oppositions. La sagesse populaire veut que les partis d'opposition proposent des solutions de rechange aux politiques présentées par le gouvernement. En réalité, certains partis d'opposition peuvent décider de soutenir la législation gouvernementale, notamment en période de crise. Ce type de consensus entre le gouvernement et les partis d'opposition remet en cause le mécanisme de responsabilité de base des démocraties.

L'objectif de la présente recherche consiste à mieux comprendre la nature des politiques de l'opposition en période de crise. La principale innovation théorique du projet consistera à élaborer un modèle susceptible d'expliquer à quel moment une décision de soutenir les politiques gouvernementales de la part d'un parti d'opposition peut devenir avantageuse au plan électoral.

Le projet poursuivra trois objectifs empiriques : le premier consistera à effectuer une analyse comparative des conditions dans lesquelles les partis d'opposition soutiennent les propositions gouvernementales. Le second consistera à analyser la politique de l'opposition pendant la crise de la dette dans la zone euro depuis le déclenchement de la crise en 2009. Enfin, le dernier objectif consistera à étudier les conséquences électorales pour les partis d'opposition en période de crise. En définitive, le projet permettra de mieux comprendre la représentation politique en période de crise.