La pluralité des trajectoires de vie chez les hommes en situation d'itinérance: mieux comprendre pour mieux arrimer les activités de prévention et d'intervention à leurs besoins

 

Philippe-Benoit Côté

Université du Québec à Montréal (UQAM)

 

Action concertée :

Programme de recherche sur la pauvreté et l'exclusion sociale – Phase 4

 

Volet : Projet de recherche

Partenaires : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES);

Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI);

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS);

Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS);

Société d'habitation du Québec (SHQ);

Secrétariat aux aînés (SA-MSSS).

 

L'itinérance masculine se comprend par des contextes sociohistoriques de transformations du salariat, du logement et du genre qui redéfinissent les contours de la précarité, de la masculinité et de la stabilité résidentielle. Ces transformations sociales font en sorte que l'itinérance chez les hommes ne peut plus se comprendre uniquement à la lumière d'une conception chronique et visible. Ancré dans une perspective plus large sur les transformations contemporaines de la pauvreté, de l'exclusion sociale et de la construction de genre, ce projet veut contribuer à mieux comprendre la pluralité des parcours de vie des hommes en situation d'itinérance ou à risque de le devenir afin de mieux arrimer les actions de prévention et d'intervention à leurs besoins.


Ce projet est basé sur un triple ancrage théorique faisant appel aux concepts de parcours de vie (Wheaton & Gotlib, 1997), de non-recours aux services (Warin, 2016) et de masculinité hégémonique (Connell, 1995). En continuité avec les phases antérieures du programme de recherche sur la pauvreté et l'exclusion sociale (auxquelles certains membres ont contribué) et en s'appuyant sur la vaste expertise de l'équipe de recherche en itinérance, ce projet vise à comprendre la pluralité des parcours de vie chez les hommes en situation d'itinérance ou à risque de le devenir. Ce projet comprend trois objectifs : 1) documenter les parcours de vie des hommes en situation d'itinérance au Québec; 2) comprendre les enjeux structurants dans l'expérience de l'itinérance chez les hommes; 3) identifier des pistes de solutions concertées avec différents milieux pour améliorer les activités de prévention, d'accompagnement et de sortie de l'itinérance chez les hommes. Ces objectifs constituent une piste novatrice d'analyse en croisant l'étude des trajectoires à celle du rapport aux services et à celle, plus large, de la construction de genre dans l'optique de mieux arrimer les actions de prévention et d'intervention aux besoins des hommes en situation d'itinérance ou à risque de le devenir.

La méthodologie, qui s'appuie sur une démarche de recherche-action participative, s'articule en quatre étapes :

1) la construction d'un cadre participatif par la mise en place d'un comité consultatif;

2) une cartographie des connaissances, des politiques et des services offerts auprès des hommes en situation d'itinérance;

3) une documentation des réalités régionales par des groupes de discussion auprès d'intervenant.e.s (environ 16);

4) des récits de vie par des entretiens individuels avec des hommes en situation d'itinérance (environ 50).

En vue de s'appuyer sur l'expérience acquise et les réseaux de contacts établis par l'équipe de recherche, la collecte de données sera effectuée dans les mêmes régions ciblées lors de projets antérieurs (Rendre visible l'itinérance au féminin et Volet qualitatif du 2e portrait en itinérance du Québec) auxquels plusieurs membres de l'équipe ont participé : 1) Capitale-Nationale; 2) Côte-Nord; 3) Estrie; 4) Mauricie; 5) Montérégie; 6) Montréal; 7) Outaouais; 8) Laurentides. Les résultats de ce projet serviront à prévenir l'entrée dans ce phénomène par des actions menées en amont sur les facteurs structurants qui agissent comme points tournants vers l'exclusion sociale des hommes.


COCHERCHEURS

Nom, Prénom
Cochercheur
Établissement du
cochercheur
Département du
cochercheur
Statut en Recherche Rôle
Bellot, Céline Université de Montréal École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Chesnay, Catherine Université du Québec à
Montréal [UQAM]
École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Côté, Philippe-Benoit Université du Québec à
Montréal [UQAM]
Département de
sexologie
Chercheur ou chercheuse
universitaire
Chercheur principal
Flores Aranda, Jorge Université du Québec à
Montréal [UQAM]
École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Fontaine, Annie Université Laval École de travail social et
de criminologie
Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Greissler, Elisabeth Université de Montréal École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Grimard, Carolyne Université de Montréal École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Labrecque-Lebeau,
Lisandre
CIUSSS du Centre-Sud-de
l'Île-de-Montréal
Département des
sciences infirmières
Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Macdonald, Sue-Ann
Belle
Université de Montréal École de travail social Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Ouellet, Guillaume CIUSSS du Centre-Sud-de
l'Île-de-Montréal
Département de
sociologie
Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur
Pariseau-Legault, Pierre Université du Québec en
Outaouais [UQO]
Département des
sciences infirmières
Chercheur ou chercheuse
universitaire
Cochercheur

 

Appel de propositions
Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 1 521 784 $ et le rapport final est attendu pour le 1er septembre 2023.