La justice narrative : une nouvelle discipline pour raconter la justice et mieux la rendre par la pratique du droit

 

Christelle Landheer-Cieslak

Université Laval

 

Domaine : enjeux et vie humaine

Programme appui aux projets novateurs

Concours 2014-2015

En droit, un constat s'impose : la justice n'est plus pensée comme une visée légitime de la pratique. Dans les réflexions contemporaines, cette dernière est appréhendée comme une technique ou un phénomène social, culturel ou psychologique sans considérer l'humaine condition des acteurs de la justice, les justiciables, les avocats et les juges, qui sont en quête de justice au quotidien.

Ce projet vise à redonner une dimension humaine à ces réflexions en réhabilitant l'importance de saisir la pratique dans sa dimension existentielle, subjective et relationnelle pour comprendre les expériences de la justice qui s'y concrétisent, mieux en rendre compte théoriquement et, ensuite, mieux accompagner les professionnels du droit. Pour y parvenir, il considère de manière originale les récits sur la justice en mobilisant les concepts et les méthodes de la discipline de la médecine narrative théorisée par Rita Charon en les transposant au droit par la philosophie de Paul Ricœur. Adaptant la démarche de Rita Charon auprès des médecins et des patients, il propose de recueillir les récits des acteurs de la justice par la méthode de l'écriture réflexive (reflexive writing) et, dans des formations, d'en faire une lecture réflexive par la méthode de l'analyse narrative (close reading) avec d'autres récits sur la justice du monde littéraire et biblique. Par une synergie originale entre théorie et vécu humain, il entend ainsi replacer les expériences de la justice au cœur des réflexions sur la pratique du droit en contribuant à l'émergence de la justice narrative : une nouvelle discipline pour raconter la justice et mieux la rendre par la pratique du droit.