La conscience historique et l'enseignement de l'histoire : comment les enseignants de langue anglaise interagissent avec le récit national québécois et intègrent leurs étudiants

 

Boghos Paul Zanazanian

Université McGill

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Ce projet étudiera l'impact de la conscience historique des enseignants d'histoire anglophones du 3e et du 4e secondaire sur leur usage du récit national québécois, afin d'intégrer leurs étudiants à une vie civique commune. Le Québec cherche à renforcer son identité nationale en transmettant un récit officiel de l'État, à travers ses cours d'histoire scolaire. Concentrés surtout sur les expériences de la majorité francophone, les contributions de la communauté historique anglophone sont absentes. Comment les enseignants anglophones se positionnent-ils envers ce récit? De quelle manière font-ils une place à leur communauté? La conscience historique suggère que les interactions des individus avec le passé orientent leur comportement dans le présent et le futur.

Avec une méthodologie de recherche qualitative et une approche d'analyse narrative, nous visons une étude holistique de vingt enseignants d'histoire. Nous collecterons : 1) une réflexion guidée sur les pratiques; 2) des réponses sur les usages différents de l'histoire; et 3) un récit historique correctif du Québec.

De notre analyse émergera : 1) des modèles narratifs schématiques; 2) des catégories conceptuelles; et 3) des connaissances historiques. La lecture inductive de notre échantillon de Montréal, de Gatineau, de Québec et de Sherbrooke permettra d'établir une compréhension approfondie des expériences variées des enseignants et de créer des profils-types des positions épistémiques envers le récit national québécois. À la fin, nous offrirons des ateliers aux enseignants anglophones, afin de partager nos résultats et d'ouvrir de nouvelles pistes permettant de prendre une distance critique tout en aménageant un espace pour favoriser une meilleure compréhension des francophones.