La collaboration école-communauté au secteur de l'éducation des adultes : le cas de deux écoles de type communautaire

 

Marjorie Vidal

U. de Sherbrooke

 

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires  concours 2016-2017

Volet : Bourse postdoctorale

Partenaire : Le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESRST)

Comment les organismes communautaires peuvent-ils contribuer à favoriser la persévérance et la réussite des élèves en difficultés au secteur des adultes ? Cette question, qui est à l'origine de ce projet, prolonge la réflexion amorcée dans les résultats de ma thèse. L'objectif poursuivi ici est de comprendre comment s'articule la collaboration entre institutions scolaires et organismes communautaires à travers l'étude de deux écoles de type communautaire pour adultes. Elles reposent sur des partenariats solides créés avec la communauté, et appréhendent la notion de réussite dans une perspective plus globale : en concertation avec plusieurs partenaires, ces écoles dispensent des services de santé, sociaux, alimentaires, d'aide au logement (etc.) à leurs élèves. Cette recherche s'inscrit donc clairement dans l'axe 1.1. du présent appel à propositions puisqu'elle cherche à faire ressortir les pratiques de collaboration efficaces entre les écoles et les partenaires de la communauté, afin de favoriser la persévérance et la réussite des élèves, et notamment les élèves à besoins particuliers (immigration, défavorisation, HDAA).

L'étude de cas de ces deux écoles de type communautaire reposera sur plusieurs méthodes de collecte de données (Maroy, 2013; Yin, 1984) : examen des documents officiels, observations des événements significatifs et entretiens de groupe. Outre le personnel scolaire, l'ensemble des partenaires de la communauté qui travaillent en collaboration avec ces écoles seront sollicités (ie : Moisson Montréal, CLSC, CJÉ, les tables de concertation locale, etc.). Les données recueillies renseigneront sur les ajustements mutuels dans l'appropriation et la (re)production de la collaboration par les différents acteurs scolaires et communautaires. Une des hypothèses préalables serait que les pratiques collaboratives des acteurs résultent de processus de transpositions pragmatiques qui s'appuient sur un ensemble de « conventions » et de « compréhensions partagées » (Becker, 2006) renégociées en continu à travers leurs interactions. Le modèle dégagé à partir de la comparaison entre les deux écoles soulignera les effets attendus et inattendus en matière collaborative, permettant ainsi de mettre en lumière les facteurs de risques et de réussite dans l'implantation de la collaboration. Cette meilleure connaissance des relations école-communauté est particulièrement importante dans le cadre de la refonte de la politique des adultes actuelle, dont le plan d'action a expiré en 2007. Elle prolonge les réflexions déjà amorcées sur la collaboration entre les partenaires des milieux éducatif, socioculturel, socioéconomique et communautaire (MEQ, 2002 a; MSSS, 2002) et s'inscrit également dans l'axe 2.7 du présent appel à propositions.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée dela bourse, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 2 ans. Le montant total octroyé est de 70 000 $. Le rapport final est attendu pour le 31 novembre 2018. Un supplément, pouvant atteindre 5 000 $ / année, est offert aux postdoctorants financés pour la participation à des activités de partenariat, de mobilisation, de transfert et de diffusion de la recherche. Il est accordé sur présentation de pièces justificatives au FRQSC, à la condition que ces frais ne soient pas remboursés par d'autres organismes.