La Carlisle Indian Industrial School : au-delà des murs de l'établissement

 

Louellyn White

Université Concordia

 

Domaine : arts et littérature

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2013-2014

En 1879, Richard Henry Pratt fonde la Carlisle Indian Industrial School, en Pennsylvanie. Cette première « école industrielle hors réserve » est financée par le Bureau des affaires indiennes des États-Unis. Environ 10 000 élèves amérindiens sont soumis aux politiques d'assimilation de l'établissement, qui ont pour objectif de « tuer l'Indien pour sauver l'homme ». Trois aspects étroitement liés de la présente recherche historique se rapportent au thème prédominant du contrôle colonial à l'extérieur de l'établissement-même.

Par un examen des expériences des élèves relativement au programme de sorties estivales, à la pièce de théâtre paradoxal de l'école – Captain of Plymouth – et à ses liens avec l'Institut Lincoln de Philadelphie, cette recherche permettra de mieux comprendre cette période importante et souvent oubliée de l'histoire coloniale. De nature principalement archivistique, elle pourrait par ailleurs nourrir un dialogue international plus large sur les politiques, les pratiques et les expériences liées aux pensionnats aux États-Unis et au Canada. En outre, elle fournira un récit historique documentant les politiques d'assimilation des Amérindiens adoptées par les États-Unis à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, et éclairera le public sur cette période de l'histoire. Des étudiants aux cycles supérieurs seront embauchés, recevront une formation en recherche archivistique et acquerront une expérience sur le terrain. Un article sera également rédigé et soumis pour publication dans le Canadian Journal of Native Education ou l'American Indian Quarterly.