L'utilisation d'échelles descriptives dans les pratiques d'évaluation au sein d'un programme de formation en pédagogie de l'enseignement supérieur : impacts sur l'apprentissage et transfert dans la pratique professionnelle des enseignants

 

Christelle Lison

Université de Sherbrooke

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2012-2013

Dans les programmes universitaires s'inscrivant dans le paradigme de l'apprentissage (Barr et Tagg, 1995), les rôles des enseignants sont redéfinis, notamment en ce qui concerne l'évaluation. En effet, dans une approche programme centrée sur l'étudiant, l'évaluation n'est plus considérée comme un simple acte de jugement, mais comme un outil qui contribue à l'apprentissage et au développement des connaissances et des compétences des étudiants. Pour y parvenir, des outils adéquats, favorisant l'alignement pédagogique, doivent être utilisés. Les échelles descriptives telles que proposées par Huba et Freed (2000), Scallon (2004), ou encore Stevens et Levi (2005) sont des outils susceptibles de favoriser l'apprentissage des étudiants. Partant de ce constat, la question de recherche est la suivante : dans quelle mesure l'utilisation d'échelles descriptives pour l'évaluation favorise l'apprentissage des étudiants de troisième cycle inscrits dans un microprogramme de pédagogie de l'enseignement supérieur et comment ces étudiants peuvent utiliser les échelles descriptives dans leur propre pratique professorale?

L'étude sera réalisée dans le contexte du microprogramme de troisième cycle en enseignement supérieur de l'Université de Sherbrooke, destiné notamment à la formation à l'enseignement des professeurs et des chargés de cours dans le domaine de l'enseignement supérieur, et particulièrement à l'université. Étant donné les objectifs poursuivis, cette recherche fera essentiellement appel à une méthodologie qualitative. Il s'agira d'une part d'analyser les échelles elles-mêmes et d'autre part d'analyser les discours dans des groupes de discussion.