L'impact de la forme de l'emballage et du marchandisage sur l'évaluation du volume et du poids du produit par les consommateurs

 

Soumaya Cheikhrouhou

Université de Sherbrooke

 

Domaine : gestion des organisation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Ce projet de recherche intègre les littératures portant sur les illusions d'optique (exemple, Goto et al., 2007; Quinlan & Humphreys 1993; Sutherland, 1968) et l'illusion taille-poids (exemple, Ellis & Lederman, 1993; Flanagan & Beltzner, 2000) en psychologie expérimentale afin d'accroître la compréhension des biais visuels chez le consommateur et particulièrement le biais dû à l'effet d'élongation de l'emballage (Raghubir & Khrishna, 1999; Wansink & Van Ittersum, 2003). Deux principaux objectifs sont poursuivis dans le cadre de ce projet : il s'agit 1) de tester l'effet de l'élongation de l'emballage et de la disposition spatiale des produits sur leurs volumes et poids perçus dans un contexte tridimensionnel et 2) d'évaluer l'impact de la manipulation tactile des produits dans l'atténuation de ces biais visuels. Pour ce faire, cinq expérimentations seront menées auprès de consommateurs en utilisant des stimuli tridimensionnels développés pour les besoins de la recherche. Quatre expérimentations porteront sur la perception visuelle des emballages et varieront en termes de disposition spatiale des produits, soit 1) en présentation côte à côte ou l'un par-dessus l'autre et 2) en alignement horizontal ou vertical de chacun des stimuli. La cinquième expérimentation portera sur la manipulation tactile de ces stimuli.

Ce projet de recherche permettra de comprendre le mécanisme sous-jacent à l'effet d'élongation de l'emballage sur l'estimation du volume et du poids du produit et d'investiguer le rôle modérateur de la manipulation tactile dans cette estimation. Il permettra aussi de formuler des recommandations managériales et d'intérêt public pertinentes en termes de design d'emballage et de marchandisage de produits.