L'imaginaire religieux des populations majoritaires au Québec dans un contexte global marqué par la radicalisation

 

Tremblay, Stéphanie

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Ce projet vise à éclairer les perceptions « majoritaires » du religieux en général et de certaines religions en particulier (dont l'islam), dans un contexte international marqué par une montée des actes publicisés de radicalisation violente, mais aussi de méfiance, de rejet et de xénophobie. Il s'agira plus précisément d'explorer, grâce à une cinquantaine d'entretiens semi-dirigés menés auprès d'individus issus de la majorité démographique d'ascendance canadienne-française, et appartenant à des milieux socioéconomiques divers, sur l'Île-de-Montréal et dans une banlieue de la Rive-Sud (Sainte-Julie), (1) comment le contexte global marqué par la radicalisation teinte (ou non) les représentations sociales du religieux « légitime ».

Nous porterons attention en particulier à (1.1) la démarcation dans les discours ordinaires entre Nous et Eux, (1.2) à un éventuel rejet de l'autre et à ses justifications morales, (1.3.), mais aussi aux possibles points de basculement dans l'évolution récente de ces représentations et (1.4) aux principales sources d'information auxquelles se réfèreront les participants. Notre cadre théorique et méthodologique se situera à la croisée de la sociologie des religions et de la psychologie sociale. Il s'articulera en effet autour de l'étude des représentations sociales, en y documentant les faces « interne » et « externe » de la frontière (Juteau, 2015 ; Hervieu-Léger, 1999), les traces de fondamentalisme et de radicalisation, le cas échéant, et les caractéristiques du « marché cognitif » dans lequel elles circulent (Bronner, 2003).