L'espace de la criminalité à Ottawa-Gatineau : une analyse spatio-temporelle

 

Mathieu Charron

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Les affaires criminelles ne sont pas dispersées au hasard dans les territoires habités. Elles tendent fortement à se concentrer à certains endroits, aussi appelés points chauds. Ces points chauds diffèrent de plusieurs façons, notamment par le type et l'ampleur de la criminalité qui y prévalent. Ils diffèrent aussi selon leurs caractéristiques propres et une littérature abondante décrit les liens entre les milieux et les points chauds de la criminalité.

Plusieurs théories ont été suggérées pour interpréter ces associations statistiques (efficacité collective, opportunités criminelles, etc.). Elles font ressortir la complexité de la relation et tendent à suggérer que les conditions qui favorisent la criminalité se mettent en place progressivement, sur le long terme. Cependant, l'absence de données complique sensiblement l'analyse de l'organisation spatiale de la criminalité sur de longues périodes.

L'objectif de ce projet est d'aborder ces questions importantes en analysant l'évolution des points chauds de la criminalité à Ottawa-Gatineau sur une vingtaine d'années. Ces analyses éclaireront notre compréhension de la dynamique spatiale de la criminalité dans une région marquée par une frontière provinciale. Elles s'attarderont aussi à l'influence de certains facteurs culturels (notamment linguistiques) et du sentiment d'appartenance (l'ancrage dans la communauté).