L'apport des professionnels en ressources humaines à la conciliation travail-vie personnelle : étude comparative de leurs pratiques pour des clientèles interne et externe

 

Isabelle Létourneau

Université de Sherbrooke

 

Domaine : gestion des organisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2018-2019

Le projet proposé offre une contribution originale au champ d'étude de la conciliation travail-vie personnelle (CTVP) en l'abordant sous l'angle des professionnels en ressources humaines (PRH). Il vise à mettre en évidence les pratiques favorisant la CTVP privilégiées par deux types distincts de PRH et leurs conditions d'application. Les PRH à clientèle interne sont des salariés répondant aux besoins de la haute direction, des superviseurs et des employés de l'organisation pour laquelle ils travaillent. Les PRH à clientèle externe sont des travailleurs autonomes ou des professionnels oeuvrant en cabinet qui établissent des contrats avec des organisations ou des individus requérant leurs services de consultation. Cette distinction entre PRH - qui implique des devoirs légaux et des marges de manœuvre différents selon les clientèles desservies - soulève la question de l'efficacité respective de leurs pratiques favorables à la CTVP, ainsi que des ressources et des contraintes influençant leur mise en œuvre. Le fait d'être un PRH à clientèle interne – ou inversement, un PRH à clientèle externe - rend-il plus susceptible de déployer certaines pratiques de CTVP? Qu'est-ce qui facilite le déploiement de ces pratiques ou s'y oppose?

À l'heure actuelle, aucune étude scientifique portant précisément sur la contribution des PRH à la CTVP ou encore sur la comparaison de leurs pratiques en fonction de clientèles diversifiées n'a pu être recensée. Au mieux, quelques pratiques de PRH ont pu être identifiées dans de rares études décrivant des interventions organisationnelles liées à la CTVP : prendre l'initiative de concevoir des mesures et des programmes de CTVP; former les superviseurs à dialoguer avec les employés de CTVP; former les employés à la flexibilité en emploi; gérer les employés dits problématiques en matière de CTVP (Bailyn, 2011; Goudswaard et al., 2013; Tombari et Spinks, 1999). Sur le terrain, les PRH sont pourtant reconnus comme des portiers (Milliken et al., 1998) et même des pivots (Goudswaard et al., 2013) de la CTVP, en raison notamment de leur contrôle sur les informations et leviers RH organisationnels. Les PRH occupent ainsi une position privilégiée dans la dynamique des acteurs de la CTVP. Le présent projet jettera un premier regard scientifique approfondi sur les pratiques favorables à la CTVP déployées par chacun des deux types de PRH de même que sur leurs conditions d'application. Pour réaliser cette étude comparative, une stratégie de recherche qualitative sera adoptée. L'échantillon sera composé de 30 PRH membres de l'Ordre des CRHA : 15 PRH à clientèle interne et 15 PRH à clientèle externe.

La collecte des données sera effectuée au moyen d'entretiens individuels semi-directifs et l'analyse des contenus suivra la méthode inductive. L'étude permettra d'élaborer un premier cadre de référence pour les scientifiques et les praticiens. Les premiers y trouveront un appui solide pour mener des études d'envergure sur les interrelations des pratiques des différents acteurs de la CTVP. Les seconds pourront s'en servir pour développer des outils et des formations pour aider les PRH à déployer des pratiques favorables à la CTVP selon les clientèles visées.