Impact des valeurs matérialistes et du motif du pouvoir dans la perception de l'écoblanchiment

 

Kaspar Philipp Schattke

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2018-2019

Les compagnies ayant un impact négatif visible sur la société ou sur l'environnement, telles que les compagnies pétrolières, essaient souvent de paraître plus « vertes » qu'elles ne le sont. Récemment, l'utilisation de cette stratégie surnommée « écoblanchiment » a augmenté considérablement. Si ces stratégies fonctionnent, les clients pourraient perdre confiance à l'égard des produits « verts », ce qui pourrait engendrer un impact négatif sur l'environnement et sur la société. À ce jour, l'écoblanchiment a été plutôt étudié au plan économique et social. Certaines études ont examiné ses conséquences au plan individuel en évaluant l'intention de consommer des produits « verts ». Toutefois, aucune étude n'a observé les réactions qu'on peut avoir face à des messages publicitaires visiblement « écoblanchis ». De plus, aucune recherche ne s'est penchée sur le rôle des différences individuelles dans la perception de l'écoblanchiment.

Le présent projet comporte trois objectifs. Premièrement, il vise à répliquer les résultats d'une étude pilote attestant un changement d'attitudes chez des étudiants suite à une présentation d'information écoblanchie. Deuxièmement, il vise à démontrer que les valeurs matérialistes et un fort motif de pouvoir peuvent influencer ce changement d'attitude ainsi que la perception de l'écoblanchiment d'une compagnie. Finalement, il vise à établir que l'écoblanchiment, les valeurs matérialistes et le motif du pouvoir peuvent tous influencer la prise de décision de travailler pour une telle entreprise. Deux études expérimentales évalueront les valeurs matérialistes et le motif du pouvoir d'étudiants universitaires.

Dans la première étude, les étudiants seront exposés à une version écoblanchie et une version alternative d'informations sur le projet Oléoduc Énergie Est. Il est attendu que les étudiants ayant un niveau élevé de valeurs matérialistes et un motif de pouvoir fort seront biaisés envers l'information écoblanchie et la percevront comme étant moins écoblanchie que les autres.

Dans la seconde étude, la préférence des étudiants envers une offre d'emploi écoblanchie et une offre d'emploi non écoblanchie sera évaluée. Il est attendu que les étudiants préfèreront l'emploi non écoblanchi. Les résultats permettront d'aider à créer des campagnes de sensibilisation à l'écoblanchiment et des interventions permettant de diminuer son acceptation sociale.