Impact des préjugés raciaux sur la représentation mentale de l'apparence faciale d'un membre de l'autre ethnie vs de sa propre ethnie

 

Caroline Blais

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : enjeux et vie humaine

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Deux études récentes, dont une provenant de notre laboratoire, ont montré que la façon dont un individu  s'imagine l'apparence du visage d'un membre de l'autre ethnie et de son ethnie (i.e. sa représentation mentale) est liée à ses préjugés envers cette ethnie. Ces études révèlent que plus les préjugés d'un individu sont élevés, moins sa représentation mentale de l'autre ethnie est d'apparence digne de confiance et plus elle semble criminelle, et plus celle de sa propre ethnie est d'apparence digne de confiance et semble peu criminelle. Le lien de causalité entre les préjugés et les représentations mentales de visages reste toutefois à vérifier. De plus, ces études se sont limitées à l'étude de groupes majoritaires.

Ce projet propose de vérifier le lien causal entre les préjugés et les représentations mentales dans deux populations : ethnie caucasienne vivant dans un milieu à majorité caucasien et ethnie africaine vivant dans un milieu à majorité caucasien. Pour ce faire, le conditionnement évaluatif implicite (associer un objet, par exemple une ethnie, à une valence positive ou négative) sera utilisé pour manipuler les préjugés. La corrélation inverse, une méthode provenant de la psychophysique et permettant d'inférer les représentations mentales d'un objet visuel chez un individu, sera utilisée pour vérifier l'impact des changements induits au niveau des préjugés sur les représentations mentales. Une fois le lien causal établi, le projet propose de manipuler les représentations mentales en exposant le système visuel à de nombreux visages de l'autre ethnie, et de vérifier si une telle manipulation permet de réduire les préjugés. Cette méthode pourrait être à la base de programmes d'entrainement visant à réduire les préjugés chez les professionnels œuvrant en milieu multiethnique.