Gestion des risques financiers : l'incidence de l'estimation bayésienne des modèles GARCH

 

David Ardia

Université Laval

 

Domaine : gestion des organisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Le Conseil des Gouverneurs de la Réserve Fédérale Américaine, dans un traité de 2012, oblige les institutions financières à s'appuyer sur des systèmes pointus de gestion des risques. De meilleures pratiques de gestion des risques conduisent à une économie plus stable et présentent donc des bienfaits sociaux évidents. Dans ce contexte, il est essentiel de tester les modèles de risque existants et de comparer les techniques d'estimation utilisées pour calibrer ces modèles. Une classe de modèles devenue un standard dans la prévision de la variabilité des marchés financiers est le modèle GARCH. La recherche jusqu'ici s'est focalisée sur l'estimation par maximum de vraisemblance de ces modèles.

Ce projet de recherche a pour but de tester les avantages de l'estimation bayésienne, plus récente, et de fournir des réponses pratiques aux gestionnaires de risques et régulateurs des marchés financiers. Le projet sera divisé en trois volets: (1) comparaison des méthodes d'estimation, (2) combinaison de modèles et (3) mesure de la précision d'estimation. Afin d'apporter une contribution utile pour les praticiens, les tests porteront sur des centaines d'actifs financiers, ce qui n'a jamais été réalisé jusqu'ici. Deux étudiants de maîtrise collaboreront aux volets (1) et (3), tandis que le volet (2) sera élaboré avec un chercheur post-doc. En plus des publications attendues, le code informatique de l'étude sera disponible en ligne. Un serveur web sera mis en place avec un outil de contrôle de la volatilité. Enfin, les résultats seront présentés aux gestionnaires de risques et régulateurs des marchés lors d'un atelier d'une journée à l'Université Laval.