Frères et sœurs, parents et compatriotes : conceptions de la fratrie et de la fraternité dans le roman russe et le roman anglais du XIXe siècle

 

Anna Berman

Université McGill

 

Domaine : arts et littérature

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Au XIXe siècle, la famille et la société se dirigeaient toutes les deux vers des modèles de gouvernement plus égalitaires, et des nouveaux rôles des femmes. La rhétorique politique évoluait du roi comme « Père » symbolique vers une fraternité entre égaux. Les représentations de la famille dans les romans du XIXe siècle font ressortir  ces mêmes thèmes : la remise en question de l'ordre patriarcal, et l'importance accordée aux liens latéraux, surtout entre frères et sœurs.

Ce projet explorera le rôle des fratries dans les romans russes et anglais du XIXe siècle afin de comprendre la fonction idéologique de ces relations. Les fratries ont reçu peu d'attention dans le cadre de recherches littéraires jusqu'à tout récemment. Les études sur la famille portent généralement sur des thèmes intergénérationnels ou sur l'intrigue du mariage. Des spécialistes de la littérature anglaise ont déjà commencé à étudier les fratries du point de vue de questions de parenté, de classe, de relations sociales, de valeurs morales, et de sexualité, mais dans la littérature russe, les fratries ont en grande partie été négligées.

Ce projet, qui rassemble des textes russes et anglais, constituera la première étude comparative des fratries dans les romans du XIXe siècle. Le point de vue comparatif me permettra d'analyser la façon dont le contexte culturel et les structures sociales influencent le rôle idéologique des fratries dans le roman de cette époque. Ce projet permet la formation de personnel hautement qualifié incluant tous les niveaux académiques et facilite la mise en place de collaborations (nationales et internationales) en arts et lettres.