Fonctionnement psychosocial et qualité de vie des anciens combattants canadiens souffrant de trouble lié au stress opérationnel

 

Geneviève Belleville

Université Laval

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2011-2012

Depuis les deux dernières décennies, les Forces Canadiennes ont pris part à un nombre croissant d'opérations militaires, exposant leurs membres à des situations pouvant entraîner des traumatismes liés au stress opérationnel. Or, l'efficacité des traitements de l'état de stress post-traumatique est moindre chez les anciens combattants que chez les civils. Les anciens combattants présentent des symptômes plus chroniques, une comorbidité importante avec d'autres troubles – comme ceux reliés à l'utilisation d'une substance et la dépression majeure – de même que des difficultés sociales et occupationnelles étendues. Il est possible qu'une bonification de l'efficacité des interventions passe par une réorientation des cibles thérapeutiques vers la réhabilitation psychosociale.

L'objectif de la présente étude est de développer un modèle explicatif du fonctionnement psychosocial et de la qualité de vie des anciens combattants souffrant d'un traumatisme lié au stress opérationnel. Les variables étudiées incluent, en plus de la qualité de vie et du fonctionnement psychosocial, des éléments de nature physique, psychologique et sociale. Le devis longitudinal comporte deux évaluations espacées de trois mois des utilisateurs nouvellement admis de la clinique des traumatismes liés au stress opérationnel du Centre hospitalier universitaire de Québec. À partir du modèle développé, des recommandations seront formulées concernant le développement d'interventions ciblant les facteurs ayant le plus d'influence sur le fonctionnement et la qualité de vie des anciens combattants.