Expériences et usages du passé dans les communautés en ligne : (n)ostalgies de l'ancienne République démocratique allemande

 

Katharina Niemeyer

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : médias, communications et information

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2018-2019

Fortement liée aux transformations numériques des sociétés et aux multiples défis démocratiques qui s'imposent, une omniprésence de différentes formes de nostalgie se laisse observer depuis quelques années. En politique, l'idéalisation nostalgique du passé se fait ressentir parmi les populistes, mais également parmi d'autres orientations idéologiques. Le retour du vieux téléphone mobile de Nokia comme une forme de rétro marketing ou encore la suite de la série télévisée Twin Peaks sont deux exemples d'un ancrage nostalgique dans le passé. Les nouvelles technologies, les médias et les réseaux sociaux en ligne peuvent être déclencheur de la nostalgie, être des espaces pour la partager, mais ils sont également un moyen pour adoucir le sentiment nostalgique, le manque d'un temps et d'un espace perdus. Naviguant parallèlement entre trois phénomènes - idéalisation du passé politique, marchandisation et souvenirs personnels, l'ostalgie est, elle aussi, exprimée dans les communautés en ligne. L'ostalgie désigne la nostalgie de l'est : un regret doux-amer de l'ancienne République démocratique, de sa politique, de ses produits culturels et industriels.

Depuis son apparition dans les années 1990 ce phénomène a été déjà largement analysé sur un plan culturel, social et politique. Toutefois, les communautés ostalgiques en ligne n'ont pas encore été étudiées, et cela malgré leur forte activité sur Facebook (par exemple 'Souvenirs de la RDA et Ostalgie', comptant plus que 8000 membres). On y partage des souvenirs divers de l'avant-chute du mur comme des mets spécifiques, de la musique ou des photographies d'objets et de lieux. À l'exemple des (n)ostalgiques de l'ancienne République démocratique allemande, l'objectif principal de ce projet est d'identifier et de comprendre les expériences et usages du passé dans les communautés en ligne. Quatre autres objectifs sont au cœur de la recherche: 1) identifier les types de discours (témoignage, souvenirs ou références historiographiques) et les types de contenus qui circulent dans ces communautés (photos, sons, vidéos, textes), 2) explorer les négociations entre différentes formes de mémoire (personnelle, culturelle et officielle), 3) identifier les nostalgies en jeu : celle d'une revendication de revivre et restaurer la RDA et/ou celle d'une nostalgie personnelle orientée vers la jeunesse ou le temps passé, 4) observer si les commémorations officielles du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin (9 novembre 2019) deviennent objet de partage ou de discussion politique dans les communautés en ligne analysées. En s'appuyant sur les approches et concepts de trois volets théoriques (1. Communication, médias et mémoire, 2. Nostalgie et ostalgie, 3. Communautés en ligne), trois méthodologies seront mobilisées.

L'analyse de contenu thématique ainsi que l'analyse sémiologique/de discours permettront une double entrée pour comprendre les données collectées en ligne. Une dizaine d'entretiens semi-directifs complémentaires seront également réalisés. Ce projet souhaite apporter de nouvelles connaissances sur les communautés ostalgiques en ligne et les résultats de cette recherche permettront également de contribuer aux réflexions plus générales sur les usages et expériences du passé dans les communautés en ligne et d'avancer plus particulièrement les travaux portant sur d'autres communautés nostalgiques en ligne.