Expériences d'enseignants et modalités de scolarisation des élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme : quel lien avec le soutien reçu et la qualité de vie des familles?

 

Céline Chatenoud

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Une augmentation notoire du nombre d'enfants (1/100) recevant un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme (TSA) a été constatée durant la dernière décennie. Les défis développementaux de ces enfants influencent la qualité de vie de la famille entière davantage que dans les familles dont l'enfant présente toute autre forme de trouble (Chatenoud, Paquet et Kalubi, 2014). Face à ces constats, des services intensifs d'intervention précoce, évalués comme soutenant par les parents, ont été déployés. Ces services prennent fin à l'entrée à l'école, alors que la nouvelle structure éducative provoque un déséquilibre dans la famille. Des études décrivent des insatisfactions parentales face à l'école, notamment une perception d'un manque de soutien des enseignants. D'autres travaux montrent que le sentiment d'efficacité professionnelle des enseignants (classes ordinaires et spécialisées) est remis en cause face aux élèves ayant un TSA. Or, la recherche a peu exploré les liens entre les insatisfactions parentales liées à l'école et les difficultés des enseignants (Jindal-Snape, Douglas, Topping et al., 2005). Les études décrivant les variables de soutien aux parents sont lacunaires pour la période scolaire bien qu'un soutien continu aux parents soit préconisé (Tétreault, Beaupré, Boucher et al., 2012).

Ce projet vise à décrire en profondeur les expériences des enseignants et des parents en fonction de divers contextes de scolarisation d'enfants ayant un TSA (maternelle et premier cycle du primaire). Il explorera les facteurs attachés aux enseignants modulant leur expérience en classe avec les élèves ayant un TSA et alimentant leur sentiment d'efficacité. Il mettra aussi ces facteurs en lien avec ceux modulant la perception du soutien reçu par les parents en termes d'appropriation du pouvoir d'action et de qualité de vie.