Évaluation en contexte de parcours professionnalisant: monitorage de la qualité et des conséquences

 

Christina St-Onge

Université de Sherbrooke

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme soutien aux équipes de recherche

Concours 2018-2019

L'évaluation des apprenants en contexte d'approche par compétence (APC) –instaurée dans certains programmes professionnalisant tel qu'en génie, en enseignement, en médecine, ou en ergothérapie et physiothérapie– a eu un impact indéniable tant sur les apprenants, lesdits programmes de formation et plus largement sur la société. Dans une APC, la progression vers la compétence et son acquisition sont, tous deux, des marqueurs de réussite. Dans ce contexte, l'évaluation tout au long de la formation est utilisée pour jalonner la progression de l'apprenant et ultimement permettre l'acquisition des compétences déterminant son accès à la profession choisie. La qualité de l'évaluation joue donc un rôle primordial. Non seulement elle situe la progression de l'apprenant, mais elle sert à identifier les apprenants compétents afin de leur conférer le droit de pratiquer leur profession de manière autonome, ou de se présenter aux examens de certification le cas échant. Un défi de taille se présente ainsi aux tenants d'une APC. Ils doivent s'assurer que l'évaluation des apprenants utilisée pour déterminer le degré de maitrise de la compétence soit valide – c'est-à-dire qu'elle mène aux bonnes interprétations et décisions.

Le Groupe de Recherche en Quête de Validité propose d'étudier la problématique de la qualité de l'évaluation des apprenants en contexte de programme de formation universitaire qui mène à l'exercice d'une profession. Plus précisément, nous nous intéresserons aux pratiques évaluatives et de validation.

Nous proposons parvenir à nos objectifs via trois axes de recherche :

Axe 1 : Élaboration et validation de pratiques évaluatives en lien avec une approche professionnalisante

Axe 2 : Décisions et conséquences liées à l'évaluation des apprenants

Axe 3 : Promotion de pratiques évaluatives et de validation informée par les données probantes

La programmation scientifique que nous proposons se veut novatrice. D'une part, nous mettons de l'avant que l'évaluation des apprenants et le processus de validation de pratiques évaluatives sont indissociables. De plus, nous proposons que les utilisateurs (qu'ils soient les administrateurs, évaluateurs ou même les apprenants) soient au cœur du processus d'évaluation et de validation. Finalement, il nous semble impératif de documenter les conséquences des décisions prises lors de processus d'évaluation.

Cette demande de soutien aux équipes de recherche rallie des chercheurs et utilisateurs de connaissances de multiples disciplines, soit l'éducation, la psychologie, la mesure et l'évaluation, l'ergothérapie, la physiothérapie, les sciences infirmières, la médecine et la science du transfert et de la synthèse des connaissances. Les membres de l'équipe ont des expertises en méthodologies quantitatives et qualitatives (psychométrie, analyse de discours, étude de la portée, devis expérimentaux, etc.). De plus, nous avons recruté des utilisateurs de connaissances et des agents de changements qui ont un intérêt marqué pour l'implantation des futurs résultats de nos projets de recherche afin de rendre plus pertinentes et transférables les réalisations qui s'inscrivent dans le cadre de notre programmation scientifique. Les membres de notre équipe pourront proposer des changements avisés sur l'évaluation, ce qui permettra ultimement d'améliorer la compétence de futurs professionnels.