Étude des dimensions de la confiance relationnelle des enseignants de formation professionnelle au secondaire

 

Louise Clément

Université Laval

 

Domaine : gestion des organisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

La confiance relationnelle (CR) en milieu scolaire est un important liant social dès lors que ses différents employés sont appelés à collaborer. La CR se définit comme la volonté d'un enseignant à se fier à un dirigeant, à un collègue ou à un élève où ce dernier fera preuve de bienveillance, de fiabilité, de compétence, d'honnêteté et d'ouverture d'esprit à son endroit. Malgré le rôle fondamental que la CR joue au sein des interactions sociales, peu d'études empiriques ont été réalisées en milieu scolaire non seulement quant à ses effets sur le personnel enseignant, mais également quant à l'identification de ses dimensions permettant de mieux comprendre comment la CR se développe et comment elle évolue dans le temps. Pourtant, la CR constitue la pierre d'assise des relations entre les enseignants et trois principaux référents particulièrement importants dans l'expérience professionnelle des enseignants, soit les dirigeants, les collègues de travail et les élèves. La CR favorise la collaboration entre ceux-ci, alors qu'en son absence il n'y a pas de garantie que ceux-ci collaboreront étroitement à la mission éducative. Il est essentiel de bien comprendre les facteurs sociaux, comme la CR, qui favorise ou inhibe le fonctionnement optimal des enseignants (motivation, attitudes et comportements), car ces derniers participent activement à la réalisation des objectifs organisationnels en favorisant la persévérance et la réussite scolaires de leurs élèves.

Par ailleurs, bien qu'il existe plus de 200 centres de formation professionnelle (FP) au secondaire au Québec, il est étonnant de constater que peu d'études ont été réalisées sur la gestion de ces organisations en soutien aux dirigeants. Ce constat surprend dans la mesure où la création des centres de FP remonte à près de 30 ans et où leurs dirigeants et employés exercent avec compétence des fonctions stratégiques au sein d'organisations bien établies et dotées d'un mode de fonctionnement bien rodé. Or, la réalité professionnelle des enseignants (n=10 142; MEES,2015) qui œuvrent au sein des centres de FP est différente des autres milieux scolaires du Québec: moyenne d'âge élevée, taux de précarité élevé, peu ou pas de formation pédagogique lors de l'embauche. Des stratégies individuelles et collectives fondées sur la CR doivent donc être déployées par les dirigeants de ces organisations afin de favoriser le fonctionnement optimal des enseignants.

Le présent projet de recherche a comme objectif général d'examiner les dimensions de la CR (c. à d. bienveillance, fiabilité, compétence, honnêteté et ouverture d'esprit) des enseignants de centres de FP. Plus spécifiquement, il vise à développer et valider un instrument de mesure permettant d'évaluer la relation entre la CR et le fonctionnement optimal des enseignants de manière transversale et longitudinale auprès d'un échantillon de 1500 enseignants de centres de FP.

Comme la réalité du travail des enseignants des centres de FP du Québec est complexe et caractérisée par des facteurs sociaux spécifiques et uniques, l'étude des dimensions de la CR de ces enseignants apportera un éclairage significatif quant aux stratégies à déployer par les dirigeants de ces organisations dans un cadre de gestion des ressources humaines.