Envisager autrement l'enseignement et l'apprentissage des langues secondes: l'approche eTandem

 

Susan Parks

Université Laval

 

Action concertée : Programme de recherche-action sur le numérique en éducation et en enseignement supérieur

 

Volet: Projet de recherche-action

Partenaire : Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES)

En apprentissage des langues en tandem (ALT), « deux apprenants de langues maternelles différentes travaillent ensemble dans le but d'apprendre la langue et la culture l'un de l'autre » (Brammerts, 1996, p. 121). La présente étude examinera la façon dont l'ALT peut améliorer l'apprentissage de l'anglais langue seconde (ALS) chez des élèves du primaire et du secondaire et de l'espagnol langue étrangère (ELE) chez des élèves du secondaire. Pour ce projet, les apprenants d'ALS collaboreront avec des élèves de français langue seconde / étrangère (FL2) dans les régions anglophones du Canada et aux États-Unis et les apprenants d'ELE avec des élèves de français au Mexique ou en Amérique du Sud. Les échanges se feront par le biais de la plateforme Tandem Canada (https://tandem.ulaval.ca/), créée avec une subvention du MEES et mise en ligne en septembre 2018. La plateforme vise à faciliter la gestion des échanges en tandem et la réalisation d'activités synchrones et asynchrones. Ces échanges virtuels, appelés eTandems, sont bien connus dans certaines parties du monde, notamment en Europe et au Brésil. Cependant, ceci n'est pas le cas au Québec (ou au Canada, en général) (Parks & Priego, 2017).

Des études antérieures suggèrent que l'ALT a des effets bénéfiques sur l'apprentissage de la langue (Arellano Soto, 2018; Giguère & Parks, 2018; Priego, 2011; Vinagre & Muñoz, 2011) et de la culture (van der Kroon et al., 2015; Zakir, Funo & Telles, 2016) et peut renforcer la motivation des élèves à apprendre la langue cible (Brown, 2016; Flick, 2013; Giguère & Parks, 2018). Cependant, très peu de recherches se sont attardées sur l'ALT chez des élèves du primaire et du secondaire. Le présent projet impliquera des élèves de 6 écoles de langue française au Québec situées dans des zones urbaines et en région avec différents indices socio-économiques. Nous visons l'implication d'un minimum de 2 classes entières d'ALS intensif de 6e année, de 8 à 10 classes d'ALS régulier et enrichi au secondaire et de 1 à 2 classes d'ELE au secondaire. Les classes du programme régulier comprennent des élèves ayant des niveaux variés de maîtrise de la langue cible ainsi que des problèmes de comportement et d'apprentissage. Comme tous les élèves des écoles québécoises n'ont pas la possibilité de participer à des échanges scolaires, les échanges virtuels proposés offriraient la possibilité à tous de bénéficier de la communication interculturelle avec des locuteurs natifs de la langue qu'ils apprennent (Guth, Helm & O'Dowd, 2012; Parks, Capus & Priego, 2019). Ce projet se rattache directement au besoin de recherche du FRQSC La réussite de toutes les personnes. Situé dans un paradigme de recherche qualitative (Merriam, 2002), le projet visera à déterminer (1) comment les etandems contribuent à motiver les élèves à apprendre la langue cible, (2) comment ils contribuent à l'apprentissage de la langue cible et (3) comment les parties prenantes dans les écoles perçoivent cette activité. Une analyse différenciée selon le sexe sera menée pour déterminer si les garçons et les filles se sont engagés de façon équitable à cette activité.

COCHERCHEURS

Nom, prénom

Établissement du cochercheur

Département du cochercheur

Statut en Recherche

Capus, Laurence

Université Laval

Informatique et génie logiciel

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Jenniss, Tony

Commission scolaire des Chênes

École la Poudrière

Autres statuts en recherche

Parks, Susan

Université Laval

Langues, linguistique et traduction

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Priego, Sabrina

Université Laval

Langues, linguistique et traduciton

Chercheur ou chercheuse  universitaire

 

Appel de propositions
Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 221 929 $ et le rapport de recherche est attendu pour le 1er août 2023.