Echoscape : une application mobile et interactive pour la génération et navigation des architectures dynamique-sonores

 

Owen Chapman

Université Concordia

 

Domaine : médias et communication

Programme appui à la recherche-création

Concours 2012-2013

Echoscape est un projet interdisciplinaire de recherche-création qui veut explorer et questionner les liens entre les expériences sonores, les appareils mobiles et les lieux (autant réels que virtuels). Comme le phénomène de l'écholocation, Echoscape veut distortionner la présupposition que voir et entendre sont des activités discrètes. La mobilité est un concept clé dans ce projet. Echoscape explore la manière dont le son peut être utilisé par les sujets, individuellement et collectivement, afin de se mouvoir à travers différents endroits. Le projet a comme objet central la programmation et la conceptualisation de l' « app Echoscape » (Echoscape app) – une application pour appareil mobile qui consiste à juxtaposer des fichiers audio géolocalisés avec un environnement virtuel et interactif. L'application Echoscape permettra l'utilisateur de développer des cartes en trois dimensions intégrant à la fois les caractéristiques topographiques, l'environnement bâti (c'est à dire, les structures architecturales) et de l'audio – soit des enregistrements sur le terrain et/ou compositions sonores. Ces fichiers sonores seront "situés" dans l'environnement virtuel Echoscape à l'emplacement où ils ont été enregistrés (avec les coordonnées latitude et longitude exactes). Ils apparaitront en trois dimensions sous forme « d'objets sonores ». L'interaction sera possible soit par le biais d'une application Web (rappelant le point de vue à la première personne dans les jeux vidéos) ou via une application mobile spécialisée permettant l'interaction physique avec l'espace simulé (par exemple, la navigation dans la simulation déclenchera différentes formes de lecture audio et de mixage sonore, ces effets correspondront aux déplacements effectués dans le lieu physique). Cette expérience incorporera une gamme d'effets et de traitements audio tels que l'eq, delay, loop, etc., et peut être créée en solo ou avec d'autres utilisateurs.

Alors que la plupart des simulations virtuelles sont préoccupées par leurs aspects visuels, nous nous intéressons davantage à la manière dont nous pouvons découvrir l'espace selon les spécificités associées au son. Echoscape fournira une plateforme unique pour la composition sonore se basant sur les paramètres d'interface et les capacités de médias locatifs offerts par la technologie smartphone, ainsi que des représentations de l'environnement bâti et naturel des villes contemporaines disponibles par le biais des bases de données telles que Google 3D Warehouse et GeoGratis. Notre intention esthétique est de connecter l'enregistrement mobile d'un son avec le lieu de l'enregistrement tel quel – une interface active où des traces d'expériences vécues sur le terrain sont tangibles dans le moment présent.

 Echoscape réunira des chercheurs/chercheurs-créateurs en communication (Owen Chapman et Kim Sawchuk, Université Concordia), en géographie urbaine (Zachary Patterson, Université Concordia) et en architecture (Yvan Cazabon, Université Carleton). En collaboration avec nos partenaires dans le secteur privé, cette équipe construira l' « app Echoscape » lors de la deuxième année de ce projet, et, pour la troisième année, la diffusera dans une variété de festivals et centres de nouveaux médias et publications académiques hybrides.