Du savoir expérientiel des musiciens à la simulation biomécanique-acoustique du geste au son

 

Recherche intersectorielle - Programme Audace

Concours 2018-2019

 

Composition de l'équipe:

Caroline Traube (Université de Montréal), responsable
Mickael Begon
, (Université de Montréal), co-chercheur
Jean Saulnier
(Université de Montréal), co-chercheur

 

Domaine : Arts, littérature et société

Secteur 1 : Arts et lettres        Secteur 2 : Sciences naturelles et génie

En vidéo (5 minutes)

Les musiciens professionnels sont confrontés à une pratique instrumentale quotidienne répétitive et de longue durée qui les rend vulnérables aux troubles musculo-squelettiques (TMS), particulièrement aux muscles mobilisant doigts et poignets. Le projet attaque ce problème par le biais d'un processus audacieux de co-création entre des pianistes experts et des chercheurs en biomécanique et en acoustique, d'une part, et la simulation multiphysique du système complexe formé du corps du pianiste, de la mécanique du piano ainsi que du son produit, d'autre part.

L'objectif est de parvenir à trouver des gestes holistiques optimaux qui minimisent le risque de TMS tout en assurant le contrôle fin de la production sonore. Basée sur la théorie du contrôle optimal, la modélisation de la performance pianistique du geste au son sera réalisée à l'aide d'un modèle biomécanique multicorps combiné à un modèle de production du son par le mécanisme du piano (interaction touche-marteau-cordes). Il faudra ensuite définir l'espace connu des possibles, c'est-à-dire un ensemble représentatif de stratégies gestuelles et sonores adoptées par différents pianistes.

Démarche transdisciplinaire unique, où les musiciens virtuoses prennent véritablement part à la recherche, le projet risque de révolutionner le milieu pianistique international, non seulement en identifiant les avantages et désavantages des principes déjà appliqués par différentes approches techniques, mais aussi en proposant des stratégies gestuelles jusqu'alors inexplorées.

Le projet concerne le cas précis du piano, mais il pourra toucher tous les secteurs de l'interprétation musicale, en appliquant sa démarche à divers instruments. Il pourra aussi s'élargir à toutes activités imposant une force musculaire significative et des gestes répétitifs, mais précis.

Appel de propositions