Comprendre les interactions entre les différents types de motivation pour faire un don à un organisme de charité

 

Sandra Laporte

HEC Montréal

 

Domaine : médias et communication

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Les dons en provenance d'individus sont la principale source de revenus des organismes caritatifs. Mieux comprendre les sources de motivation des donateurs, et plus particulièrement les facteurs facilitant ou inhibant les contributions, est donc d'une importance vitale pour ces organisations afin de continuer à assurer leur rôle sociétal. Ce projet de recherche vise à étudier les effets d'interaction entre les quatre grands types de motivations derrière ce type de comportement. Un donateur peut tout d'abord éprouver une motivation intrinsèque et faire un don par pur altruisme. Un second type de motivation répond au besoin de renvoyer une image positive de soi et gagner en statut. Soutenir un organisme de charité peut également être un moyen de suivre une norme sociale. Un donateur peut enfin être motivé de façon extrinsèque par les incitations matérielles offertes par les organismes de charité pour récompenser un don. Tandis que ces quatre grandes motivations ont jusqu'à présent été étudiées isolément, certains résultats empiriques semblent indiquer qu'elles peuvent parfois rentrer en interaction et avoir un effet négatif sur les donations, comme par exemple quand la présence d'un incitatif matériel vient paradoxalement diminuer les contributions à une cause.

Ce projet de recherche propose un cadre théorique pour comprendre ces effets d'interaction négatifs. La méthodologie, basée sur une série d'expérimentations, doit permettre de formuler des recommandations pour les acteurs du secteur philanthropique sur le design des campagnes d'appel aux dons au niveau des incitations extrinsèques et des formes de reconnaissances publiques offertes aux donateurs afin de les adapter aux motivations des donateurs potentiels.