Composition optimale de l'éventail des locataires dans les centres commerciaux

 

Tingyu Zhou

Université Concordia

 

Domaine : milieux de vie et aménagement

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Lorsque des magasins dits « locomotives » et des commerces spécialisés sont situés côte à côte à l'intérieur d'un centre commercial d'envergure, des problèmes économiques complexes surgissent. Certes, les locomotives (le plus souvent des succursales de grand magasin) attirent une clientèle nombreuse et font croître le chiffre d'affaires des commerces spécialisés. Toutefois, on observe aussi une forte concurrence entre les locomotives et les magasins spécialisés qui vendent des marchandises similaires ou comparables (substituts). Par conséquent, lorsqu'on place près l'un de l'autre ces deux types de magasins à l'intérieur d'un centre commercial, on doit faire un compromis entre les avantages d'une cohabitation et les coûts liés à la concurrence. Ainsi, les propriétaires tentent de maximiser leurs revenus en répartissant les espaces à louer entre les locomotives et les magasins spécialisés (y compris entre les commerces spécialisés concurrents et non concurrents), et ce, sans perdre de vue les facteurs tant incitatifs que négatifs.

Ce projet de recherche vise à élargir le cadre théorique existant de maximisation des profits fondé sur les avantages de colocalisation offerts aux locomotives et aux magasins spécialisés dans les centres commerciaux. Dans notre étude, nous ferons essentiellement appel à un ensemble unique de données représentatives des loyers payés par des locataires figurant sur une liste exhaustive de centres commerciaux d'envergure situés dans la partie continentale des États Unis. Ces données serviront à analyser la composition optimale de l'éventail des locataires en tant que résultat de la maximisation des profits des locomotives, des magasins spécialisés et des propriétaires.