Composition d'un cycle d'œuvres immersives et développement de SpatGRIS, un plugiciel de spatialisation sonore en trois dimensions

 

Robert Normandeau

Université de Montréal

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2016-2017

Ce projet de recherche-création se situe à la croisée des disciplines que sont la création vestimentaire et les arts médiatiques. Il comprend trois volets : 1. la création de deux séries de vêtements interactifs qui réagissent à leur environnement immédiat, ces vêtements dépeindront l'expérience « des univers possibles » du critique d'art Nicolas Bourriaud (1998), qui reprend, dans un autre contexte, les concepts développés par le philosophe Edgar Morin (1980); l'intégration dans le processus de réalisation de nouveaux concepts créatifs; l'innovation en matière de construction vestimentaire; 2. la documentation visant les nouveaux matériaux; la rédaction et la création sur le renouveau du défilé de mode; 3. la diffusion du projet se fera sous forme de performances publiques, le travail sur la scénographie en constituera une étape importante; suivront les expositions, les publications, la participation à des conférences et l'élaboration d'un site Internet. Ce projet vise l'innovation en matière de construction vestimentaire, il propose une étude en profondeur de l'incidence de la technologie sur la création vestimentaire.

Depuis longtemps, donner forme aux « phénomènes » est une notion considérée comme l'un des fondements du design critique. Aujourd'hui, la plupart des nouveautés en création vestimentaire ne se présentent pas comme des renouvellements de modèles existants, mais comme des extensions de gammes : on ne cesse de proposer les mêmes vêtements, saison après saison, à quelques détails près. Très peu de créateurs de mode se sont approprié la notion d'interactivité, en s'associant avec des chercheurs d'autres disciplines, alors que les réflexions sur la technologie intégrée à la création vestimentaire deviennent essentielles aujourd'hui. Car, si la mode contemporaine est devenue spectacle, où la consistance du corps physique est absorbée dans la planéité insaisissable de l'image, l'interactivité et des nouvelles pistes d'innovation, telles que les facultés sensorielles primitives qui permettent de recueillir instinctivement certaines informations, donnent une substance aux vêtements et aux corps, en réinventant une perspective, un jeu de distance et de proximité. Si le défilé de mode en tant que spectacle demeure une acceptation passive, la mise en scène de l'interactivité vestimentaire crée un véritable dialogue.

Dans le cadre de ce projet, un groupe de travail sera formé, où six étudiants des trois cycles d'études universitaires pourront élaborer des idées, réfléchir sur les pratiques individuelles et collectives, repousser les limites de la création vestimentaire et des nouvelles technologies interactives. Ce projet offrira un cadre de recherche-création au sein duquel des dispositifs médiatiques et de nouveaux matériaux deviendront des éléments des vêtements contemporains; ainsi, il ouvrira un champ encore inexploré par la nouvelle génération de créateurs de mode.