Codes matériels : fils éphémères. Rendre visible l'éphémère au moyen de textiles codés

 

Kelly Thompson

Université Concordia

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2014-2015

Ce projet de recherche-création explore le monde numérique du quotidien, attirant l'attention sur les systèmes de codes éphémères et matérialisant l'invisible. Il s'articule autour du langage codé du tissage et du rôle des textiles narratifs en tant que transmetteurs de signifiants économiques, culturels et sociaux. Il vise trois objectifs : confectionner aux fins d'exposition de nouvelles tapisseries jacquard à grande échelle et dynamiques; utiliser pour ce faire des outils numériques se voulant à la fois sujets et processus; examiner la fonctionnalité des codes ainsi que leurs effets parfois désastreux. Dans ce projet, j'approfondirai ma précédente recherche artistique sur l'emploi de moyens technologiques dans la création des récits textiles représentant des enjeux contemporains liés à l'emplacement. Ce projet lie ce qui est implicite dans le numérique avec l'expressivité des matériaux. Le projet sera investigué et produit à Montréal, avec les équipements de recherche de Hexagram-Concordia et la collaboration active des étudiants, promouvant une perspective intergénérationnelle sur le domaine numérique.

La première étape du projet consistera à explorer, d'un point de vue conceptuel et pratique, des interprétations visuelles se situant entre numérisation et représentation, proximité et distance de même qu'échelle et résolution. Tous ces facteurs agissent en effet sur la capacité du cerveau à reconnaître et à comprendre les données. Les étudiants joueront un rôle primordial en tant que membres d'un groupe de recherche plus vaste sur des questions sociales, culturelles, physiques et métaphoriques relatives au tissage en tant que forme d'art contemporain. La deuxième étape consistera à effectuer une résidence technique en Italie afin de visiter des tissages industriels, d'en étudier les technologies et de les utiliser pour produire une version agrandie de mes tapisseries. Ces grands formats mettront en relief les systèmes de communication éphémères, suscitant ainsi de manière poétique le questionnement suivant : quelles sont les conséquences de la transformation à l'état physique d'un phénomène transitoire ou éphémère au moyen d'outils numériques?

La troisième étape du projet consistera à me préparer en vue d'un colloque international et d'une série d'expositions qui auront lieu à Montréal et dont le titre provisoire est The Material Turn (« Le tournant matériel »). Les processus numériques ont généré de nouveaux idéaux et continuent de modifier l'information qui résulte d'une expérience, d'une visualisation ou d'un traitement sensoriels ou matériels. Cet événement interdisciplinaire explorera les nouvelles formes de matérialité ainsi que les influences sensorielles et sociales sur l'art et le design. Il profitera directement aux étudiants et contribuera à l'étude de questions plus vastes sur le transfert des connaissances en recherche-création.