Capter la nature dynamique de la vulnérabilité et de l'adaptation aux risques de changements liés au climat : le projet de surveillance de l'utilisation des terres à Iqaluit

 

James Ford

Université McGill

 

Domaine : milieux de vie et aménagement

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2012-2013

Ce projet, une collaboration du candidat, du NRI et des chasseurs de profession à Iqaluit, combine la surveillance de l'utilisation des terres, la science, et le savoir traditionnel afin de voir comment l'économie locale de chasse et pêche pourrait être affectée par les changements climatiques. Ce projet développera une approche communautaire de surveillance longitudinale pour illuminer comment les gens font face aux risques reliés au climat, pour mieux saisir les risques potentiels des changements climatiques et les besoins au niveau de l'adaptation. Deux chasseurs réguliers emporteront avec eux des unités GPS lors de chaque expédition de chasse afin d'enregistrer des données en temps réel. Aux deux semaines, ils téléchargeront leurs données et répondront à un questionnaire, ce qui permettra de générer des données compréhensives par rapport aux interactions Inuit-environnement. Le tout sera complémenté d'une analyse d'archives et de données instrumentales.

Ce projet vise donc à faire progresser les approches conceptuelles et méthodologiques d'évaluation de vulnérabilité aux changements climatiques en intégrant diverses méthodes de documentation et de caractérisation. Le projet comprend 5 objectifs : 1) développer une approche communautaire de surveillance longitudinale; 2) mettre à exécution cette approche sur une période de 3 ans à Iqaluit; 3) analyser les interactions humains-environnement; 4) informer l'application future de telles méthodes; 5) explorer des usages alternatifs de la base de données.