Analyse de contenu relative aux dimensions de la pensée historique dans les manuels scolaires québécois au secondaire en histoire et éducation à la citoyenneté

 

David Lefrançois

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : éducation

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

Depuis longtemps, les manuels scolaires d'histoire sont étudiés, notamment en lien avec les représentations sociales qu'on y retrouve, mais l'idée de relier les recherches sur les manuels et les écrits sur le concept de pensée historique demeure peu exploitée. Le caractère novateur de ce projet consiste à analyser la capacité des manuels de fournir aux élèves l'occasion de s'approprier des outils d'enquête historique axée sur l'étude des sources et des causes de changement.

Cette préoccupation se décomposera en deux questions de recherche. Les manuels sont-ils des outils susceptibles de contribuer à penser historiquement? Quel poids les manuels accordent-ils au rôle actif des citoyens dans les changements socio-historiques? La nature de l'objet d'étude appelle une méthode qualitative de cueillette et d'analyse de données qui privilégie une analyse de contenu : 1) pour déceler, dans les contenus textuels des manuels, la présence ou l'absence des stratégies canoniques de l'heuristique critique liée à la pensée historique dans les interactions avec les sources (analyse catégorielle); 2) pour identifier qui sont les agents historiques individuels et collectifs dans les changements décrits et quels sont leurs rôles (analyse des classes actantielles).

En somme, cette recherche visera à analyser in extenso les manuels d'histoire québécois du deuxième cycle du secondaire (le cours touche l'histoire nationale) à ces deux niveaux : les opérations cognitives structurant la pensée historique et l'attribution causale des changements sociaux aux acteurs dans l'histoire.