Amélioration continue: qu'en est-il pour la gestion de l'enseignement supérieur au collégial?

 

Alain Huot

Université du Québec à Trois-Rivières [UQTR]

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

Problématique : Dans les dernières années, le contexte sociopoliticoadministratif québécois se décrivait en tant qu'austérité et que coupes budgétaires imposées au système éducatif. La nouvelle gestion publique et la gestion axée sur les résultats font en sorte que des attentes élevées en termes d'efficacité et d'efficience (Forget, Samson, Thibodeau, Luckerhoff et Cloutier, 2014) à l'endroit des organisations d'éducation et principalement des personnes en situation de gestion qui en font la gouvernance. Dans l'enseignement collégial, le MÉES (2016) recommandait de « renforcer la capacité des collèges à exercer leurs responsabilités pédagogiques dans un environnement en constante mutation ». Le Conseil supérieur de l'éducation (2015) constatait la nécessité de faire un « effort d'imagination, […] un effort de création porteur d'avenir ». Le succès des expérimentations de projets d'amélioration continue dans les commissions scolaires du Québec réalisées dans les 5 dernières années laisse croire que, dans ce contexte d'enseignement collégial, l'amélioration continue peut être envisagée en tant que voie pertinente pour s'adapter aux changements fréquents dans lesquels les cégeps évoluent.

Cadre théorique : La présente recherche s'appuie sur les études de l'amélioration continue et du Lean management en éducation produites notamment par Emiliani (2015), Forget et coll. (2014) et Huot et Forget (2017). Elle met de l'avant les principes de la gestion participative, le respect des employés, l'amélioration de l'efficacité et de l'efficience tout en ajoutant de la valeur aux services rendus aux étudiants et aux employés. L'objectif de la présente recherche-action vise à déterminer comment les coordonnateurs de département dans les cégeps peuvent contribuer à l'amélioration continue des processus de gestion de l'enseignement collégial.

Méthodologie : En conformité avec les concepts théoriques qui sous-tendent les principes de l'amélioration continue, la méthodologie proposée prévoit un dispositif méthodologique collaboratif de travail. L'utilisation de la démarche DMAIC (définir, mesurer, analyser, implanter, contrôler) permettra de figer les 5 phases de travail de la recherche. Cette démarche sera enrichie par un cheminement réflexif sous forme de cycles itératifs (Viens et Peraya, 2004). Les participants (N=20) sont des enseignants(2), des coordonnateurs de département(2) et des gestionnaires(1) provenant de chacun des 4 cégeps retenus.

Résultats attendus : À l'issue de la recherche, nous aurons :

  1. Exploré les modèles d'amélioration continue utilisés par les coordonnateurs pour la gestion de l'enseignement au collégial.
  2. Décrit des processus d'amélioration continue des activités de gestion de l'enseignement au collégial.
  3. Expérimenté un modèle d'amélioration continue des activités de gestion de l'enseignement au collégial;
  4. Accompagné les coordonnateurs et les gestionnaires par l'utilisation d'un guide de formation pour l'implantation d'un modèle d'amélioration continue des activités de gestion de l'enseignement au collégial.