Adaptation des messages préventifs à l'orientation régulatrice des conducteurs

 

François Bellavance

HEC Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche en sécurité routière  - Lancement : avril 2012

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et Le Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS) 

479 personnes sont décédées sur les routes québécoises en 2011. Dans la majorité des cas se sont des facteurs humains tels que l'ébriété du conducteur, l'adoption d'une vitesse excessive et/ou le non port de la ceinture de sécurité qui sont en cause. Quelle stratégie adopter pour enrayer ce phénomène? La SAAQ a développé des campagnes de prévention et de sensibilisation s'appuyant souvent sur la menace de mort en vue de modifier les attitudes et les comportements. Une stratégie qui pourrait ne pas être adaptée aux conducteurs les plus imprudents. En effet, selon la regulatory focus il existe au sein de la population deux catégories d'individus: les un motivés par la poursuite de succès (promotion focus) et les autres par la minimisation des risques qu'ils pourraient rencontrer (prevention focus). Ces deux types d'individus semblent correspondre à deux types de comportement au volant : tendance à la prise de risque versus orientés vers la sécurité. Cette mise en évidence pourrait permettre de mieux adapter les messages de sécurité routière à la cible à toucher en priorité. Il semble, en effet, que les conducteurs les plus à risque, c'est-à-dire de type « promotion focus», soient davantage influencés par des messages orientés positivement et vers l'atteinte de réalisations. Cependant cette supposition reste à valider. Le principal objectif de cette recherche est d'analyser le lien entre le regulatory focus des individus (promotion versus prévention) et la prise de risque au volant afin de pouvoir adapter l'orientation (positive versus négative) et le contenu (focaliser sur les retombées désirables versus indésirables des comportements) des messages de sécurité routière aux conducteurs les plus à risque. La question que l'on se pose est de savoir quel type de message préventif privilégier pour inciter les conducteurs à adopter un comportement sécuritaire sur la route (et notamment limiter leur vitesse et porter une ceinture de sécurité)(axe 1.1 et 1.4 de l'appel de propositions)? Nous formulons l'hypothèse générale que les conducteurs les plus à risque sont de type promotion focus et par conséquent davantage influencés par des messages positifs et centrés sur les réalisations. Dans la phase 1 du projet, le regulatory focus de 100 conducteurs identifiés comme dangereux et 100 identifiés comme prudents, sera examiné par le biais d'un questionnaire. Au cours de la deuxième phase du projet, les deux types de conducteurs seront soumis à différents types de messages préventifs. On mesurera ensuite leurs attitudes et intentions comportementales. En lien avec les axes 1.1 et 1.4, notre projet vise à apporter de nouvelles voies d'explication à l'adoption de comportements déviants sur la route ainsi qu'à formuler des recommandations claires quant au message à faire passer auprès des populations les plus à risque. Un comité de suivi formé principalement des membres de la SAAQ interviendra lors des étapes importantes du projet afin d'en assurer la pertinence et l'applicabilité et un colloque de présentation des résultats sera organisé.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 2 ans, le montant total octroyé est de 90 808 $ et le rapport final est attendu pour le 1er avril 2015.