Grâce à son association avec les Fonds de recherche du Québec, l'Association pour la recherche au collégial remet chaque année trois mentions à des étudiants-chercheurs ou étudiantes-chercheuses de collège.

Sarah-Kim Normandeau a étudié en sciences de la nature au cégep de Jonquière. Sa lettre, rédigée de façon impeccable, a totalement séduit le comité d'évaluation. Elle y expose très explicitement son parcours et son expérience d'étudiante-chercheuse, notamment sa découverte de l'intérêt que revêt dorénavant pour elle la recherche sociale, ainsi que la satisfaction qu'elle a retiré de son travail au sein du groupe ÉCOBES. À l'aube de son entrée à l'université, son ambition et ses projets futurs lui valent l'obtention de la mention Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie, dans le secteur de la société et de la culture.

Consultez le communiqué de l'ARC.

 

 

Seule lauréate de l'un des Prix étudiants de l'ARC à recevoir aussi une mention étudiante-chercheuse étoile, Marielle Côté-Gendreau a impressionné le comité en raison de la qualité exceptionnelle de sa lettre et de son dossier pour le projet intitulé Contribution onomastique à l'histoire sociale : Napoléon, son prénom et son mythe dans le Canada français du XIXe siècle. Finissante au baccalauréat international, option sciences pures et appliquées, au cégep Garneau, Mme Côté-Gendreau peut s'enorgueillir d'avoir déjà plusieurs travaux de recherche à son actif. Quant à sa lettre, elle constitue une indéniable démonstration de ses qualités de chercheuse et de communicatrice ainsi que de son vif intérêt pour un champ de recherche original, à la frontière de plusieurs disciplines. C'est avec enthousiasme que les membres du comité d'évaluation ont décidé de lui octroyer la mention étudiante-chercheuse étoile pour le secteur de la société et de la culture.

Consultez le communiqué de l'ARC.

 

Ariane Beaulieu a impressionné le comité en raison de la qualité de son projet intitulé Le fléau de l'automutilation chez les adolescentes et les adolescents. D'ailleurs, son intention explicite de poursuivre la recherche sur ce thème n'est pas passée inaperçue. Sa détermination à allier recherche et enseignement, d'une part, et son intention de mettre la recherche au service de la société, d'autre part, ont retenu l'attention. Finissante en sciences humaines au cégep de Limoilou, Ariane Beaulieu reçoit la mention étudiante-chercheuse étoile pour le secteur de la société et de la culture.

Consultez le communiqué de l'ARC.