The Research Professionals Excellence Awards

The Research Professionals Excellence Competition is awarded by each Fonds, and aims to recognize the contribution of research professionals to research, knowledge mobilization, training for new generations of researchers or supporting groups of researchers in all areas covered by the three Fonds de recherche du Québec.

1st prize: Valéry Giroux, Centre for Research on Ethics - Université de Montréal

Valéry Giroux holds a master of laws and is a member of the Barreau du Québec. Her thesis focused on a project to reform the animal cruelty offences in the Canadian Criminal Code. She also completed post-graduate studies in philosophy at Université de Montréal. Her doctoral thesis on the extension of basic individual rights to all sensitive beings was recently published as Contre l'exploitation animale by Éditions L'Âge d'Homme. Since 2013, she has worked as the coordinator of the Centre de recherche en éthique (CRÉ), an interuniversity centre based in Québec, at which she is pursuing animal ethics research in addition to her administrative duties.

Valéry is a fellow of the Oxford Centre for Animal Ethics and an adjunct professor in the Faculty of Law at Université de Montréal. She has taught several courses and supervised graduate and post-graduate students. She has lectured extensively on our moral obligations and duty of justice toward other animals, made numerous media appearances and published a number of academic papers and articles for general audiences on these issues. She is the coauthor of Le Véganisme, published in fall 2017 in the Que sais-je ? collection (Puf) and has undertaken a second book on speciesism.

2nd prize: Sophie Pascal, Psychoeducation Department - Université de Montréal

Sophie Pascal has worked as a research professional for over a decade. In her career, she has made significant contributions to the research conducted by the team led by Professor Michel Janosz at École de psychoeducation, Université de Montréal and is a member of the Groupe de recherche sur les environnements scolaires (GRES).

She has collaborated on a number of major Québec studies on innovative topics, including the impacts of witnessing violence at school, the influence of school climate on commitment and depressive feelings in students and the determinants of burnout among teachers and the impacts on students. She also played a key role in international projects such as the initiative to identify students at risk of dropping out in Québec, France and Belgium, as well as the ISCY project to compare education systems in 10 cities around the world. She has contributed to evaluative research to assess the impacts of the Agir autrement (SIAA) strategy and prevention programs (Ma vie en premier, Check & Connect, Fusion Jeunesse, etc.).

As a member of the GRES, she has supported funding efforts, graduate students and the development of complex statistical analyses. Finally, she has made a direct contribution to over 26 papers and presentations at international scientific conferences, 10 book chapters, 12 papers in leading journals, 16 research reports and the dissemination of research results in practice settings. Beyond these accomplishments, her work is marked by her passion for research which, for Sophie, constitutes a source of motivation that is endlessly renewed.

3rd prize: Lise Bizzoni, Interuniversity Research Center on Québec Literature and Culture - Université du Québec à Montréal

For the past 15 years, Lise Bizzoni has worked as the scientific and administrative coordinator of the Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises at Université du Québec à Montréal. She carries out a range of tasks, preparing grant applications, planning committee meetings and drafting minutes, managing budgets, providing training and organizing annual scientific events. In addition to ensuring the smooth running of the centre and sitting on several editorial committees (Séminaires and Études littéraires collections at Nota bene), she offers services to students, including assistance with professional resumés and award applications, researcher networking and inclusion in centre activities.

In 2016, she and Martine Foisy (CIRST) developed a community of practice for FRQSC strategic cluster coordinators to provide support, pool knowledge and share best practices and work methods for research professionals. Lise earned a master's degree in modern literature and a post-master's in language sciences (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle). She also conducts individual research on topics including song (La chanson francophone contemporaine et engagée in collaboration with Cécile Prévost-Thomas, 2008, to be reedited in 2020).

1er prix : Anne Wade, Centre for the study of learning and performance, Université Concordia

Anne Wade possède une formation en bibliothéconomie (maîtrise en bibliothéconomie et en sciences de l'information, 1986). Depuis 25 ans, elle a rempli diverses fonctions en tant que professionnelle de recherche au Centre d'études sur l'apprentissage et la performance (CEAP), notamment en ce qui a trait à la recherche, à la publication, à l'enseignement, à l'administration, de même qu'à plusieurs autres responsabilités professionnelles. Mis sur pied en 1988 par un petit groupe de chercheurs du domaine de l'éducation, le CEAP fait présentement partie du programme Regroupements stratégiques du FRQSC.

En tant qu'administratrice du CEAP, Mme Anne Wade est impliquée auprès de nombreux projets : elle est membre active des équipes en charge de la Trousse d'apprentissage et des examens systématiques; elle est cochercheuse ou collaboratrice sur plus de 60 contrats, dons ou subventions externes; elle est coauteure de 50 articles de revues ou chapitres de livres; également de plus d'une centaine d'énoncés de politiques et de rapports finaux destinés à des fondations ou agences de financement, entre autres; enfin, elle a (co)présenté plus de 200 exposés et ateliers. Elle est chargée de cours à l'Université Concordia depuis 1993 et donne présentement un cours en ligne qui enseigne les habiletés de recherche à des étudiants de premier cycle.

Elle a reçu le prix de membre de l'année de la Section de l'Est du Canada de la Special Libraries Association en 2000, le prix Excellence in Librarianship de l'American Psychological Association en 2008, le prix Volunteer of Distinction de la Commission scolaire English-Montréal en 2013 et le prix Anne Galler for Outstanding Library Service en 2016.

2e prix : Martin Fournier, Institut du patrimoine culturel, Université Laval; Chaire de recherche du Canada en patrimoine, affilié au CELAT

Martin Fournier, docteur en histoire, œuvre à titre de professionnel de recherche depuis 2006 à l'Université Laval pour le professeur-chercheur Laurier Turgeon. Son intérêt pour la recherche sur l'histoire de la Nouvelle-France et le patrimoine de l'Amérique française se double d'une passion pour la diffusion des connaissances, tant à l'écrit qu'à l'aide des nouvelles technologies de la communication.

Coordonnateur de l'Encyclopédie du patrimoine culturel de l'Amérique française depuis les premiers stades de réalisation de cet ouvrage multimédia diffusé sur le Web, il a aussi participé à la réalisation de l'application mobile Découvrir Québec et travaille en ce moment sur le projet pancanadien Corridor patrimonial, culturel et touristique francophone. Ses nombreuses communications spécialisées, ses conférences grand public, sa participation à des émissions de télévision, ses charges de cours, ses publications savantes et les romans historiques qu'il a tirés de ses recherches sur Radisson l'ont gardé bien occupé.

Il a remporté un prix Mérites du français dans les technologies de l'information (TI) en 2014 pour la qualité de ses textes documentaires. Son roman L'Enfer ne brûle pas, premier tome des Aventures de Radisson, lui a valu le prix littéraire du Gouverneur général du Canada en 2011.

3e prix : Carl St-Pierre, Département de mathématiques et de génie industriel, Polytechnique Montréal

Comme statisticien, Carl St-Pierre est professionnel de recherche à Polytechnique Montréal depuis 24 ans. Au fil du temps, il a noué des relations fortes et durables avec des équipes de chercheurs d'HÉC Montréal, de l'ESG-UQAM et du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), par la réalisation et la production de publications scientifiques (plus de 400) et professionnelles et dont plusieurs ont obtenu des prix et mentions d'honneur.

Titulaire d'un M.Sc. en mathématiques, orientation statistique, Carl St-Pierre contribue ainsi à l'élaboration et au codéveloppement des demandes de subventions, des méthodologies de recherche, à la réalisation des études empiriques, l'analyse des données et la diffusion des résultats.

Il apporte une contribution très importante à l'avancement, à la mobilisation et au transfert des connaissances (méthodologiques et statistiques) au sein du milieu universitaire québécois. Sa philosophie consiste à innover dans l'utilisation des diverses méthodologies et méthodes d'analyse statistique provenant d'autres disciplines. Son mentorat auprès des étudiants et chercheurs (plus de 170 en carrière), le rend indispensable au sein des équipes avec lesquelles il collabore.

Carl St-Pierre contribue positivement à la vie d'équipe en encourageant avec patience et enthousiasme les étudiants, en démystifiant les statistiques et en collaborant avec les chercheurs

Marie-Frédérique Desbiens, coordonnatrice scientifique de l'équipe « La vie littéraire au Québec »

Marie-Frédérique Desbiens est coordonnatrice scientifique de l'équipe « La vie littéraire au Québec » depuis huit ans, après y avoir œuvré comme auxiliaire de recherche tout au long de ses études supérieures. Au sein de cette équipe, Marie-Frédérique Desbiens coordonne la production d'une série d'ouvrages collectifs qui retracent l'histoire des pratiques littéraires francophones au Québec de 1764 jusqu'au seuil des années 1960.

Intégrée au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, le CRILQ, Marie-Frédérique Desbiens assume tout un éventail de tâches, comprenant la rédaction de demandes de subvention, la gestion budgétaire, la formation de la relève et la promotion de la recherche.

En tant que titulaire d'un doctorat en littératures française et québécoise, l'implication de Marie-Frédérique Desbiens s'étend bien au-delà de ses attributions de professionnelle de recherche. Sa spécialisation reconnue en histoire littéraire lui permet d'intervenir sur le plan scientifique auprès des chercheurs de son équipe. C'est ainsi que dans le tome 7 de la série, en cours d'écriture, elle sera co-responsable du chapitre sur le roman. De plus, ses connaissances dans les digital humanities lui permettent d'orchestrer avec brio le virage numérique du projet, impliquant la gestion d'outils statistiques complexes.

Marie-Frédérique Desbiens fait preuve d'une passion débordante pour la littérature d'ici, qui dépasse les frontières du milieu académique. Elle a signé des articles et prononcé des conférences dans différents contextes scientifiques et publics.