Un dispositif adapté pour l'idéation dans le processus de design



En design, les outils informatiques sont utilisés pour présenter et valider des concepts plutôt que pour les concevoir, notamment parce qu'ils exigent une précision et une finition de l'idée qui pourraient contraindre la créativité du designer.

Quand les idées restent encore à être clairement formulées, l'esquisse et la maquette faites à la main demeurent les outils de simulation graphique de prédilection parce qu'ils sont rapides et laissent place à l'intuition, donnant lieu à des représentations abstraites, ambiguës et imprécises.

Le designer peut se concentrer davantage sur la conceptualisation comme telle plutôt que sur l'outil.

Toutefois, ces outils ne permettent pas au designer de bien comprendre les formes et les relations complexes en trois dimensions. L'exploration de nouvelles techniques devient dès lors nécessaire pour pouvoir profiter des avantages de l'informatique dans l'activité de conception.

C'est dans cette optique que Tomás Dorta, professeur-chercheur à l'École de design industriel de l'Université de Montréal, a créé l'Espace hybride d'idéation, un environnement immersif dans lequel les designers peuvent travailler seuls ou en équipe avec des instruments traditionnels améliorés par l'apport du numérique : l'esquisse et le maquettage immersifs.

Le designer se retrouve à l'intérieur des représentations projetées sur un écran semi-sphérique et peut esquisser tout autour de lui en temps réel, et à l'échelle humaine. L'Espace hybride d'idéation constitue un environnement optimal pour l'idéation : dorénavant, le designer peut se concentrer davantage sur la conceptualisation comme telle plutôt que sur l'outil.